Fria: la rage des ferrailleuses contre le président Alpha Condé

septembre 12, 2018 4:34
0

Les ferrailleuses de l’usine Friguia ne sont pas contentes. Elles ont exprimé leur ras-le-bol dans la matinée de mardi 12 septembre à travers une manifestation. Elles ne comprennent pas pourquoi jusqu’ici la promesse du chef de l’Etat tarde à se concrétiser. Elles sont fâchées contre le préfet et la présidente de MC2 qu’elles accusent d’avoir perçu les 25 millions promis par le président de la République. (Photo d’archives)

En effet, lors de son passage le 22 juin dernier dans le cadre du  lancement de la production de l’usine Friguia, le président Alpha Condé, s ‘adressant à  la population ouvrière a promis de financer l’adhésion de 50 ferrailleuses à la MC2 de Fria à hauteur de 25.000.000 fg  pour avoir l’opportunité de bénéficier des crédits pour exercer d’autres activités.

A ce jour, ces ferrailleurs ne sont jusque là pas inscrites sur le fichier des clientes de cette micro-finance, elles accusent le préfet d’avoir détourné cette somme selon leur porte-parole.

« On ne peut pas comprendre que le président de la République Alpha Condé dise devant tout le monde qu’il va remettre aux autorités la somme de 25.000.000 fg pour nous les ferrailleuses et que jusqu’à présent nous ne soyons pas en possession de notre argent ni l’adhésion au niveau de la MC2. On ne comprend rien alors qu’on a appris que le préfet et la présidente ont reçu l’argent. »  a-t-elle déclaré.

Des accusations qui ont mis la préfète dans tous ses états et rejette ces allégations d’un revers de mains.

« On m’a plusieurs fois accusée d’avoir reçu de l’argent, mais je vais vous dire que je n’ai rien reçu du Président de la République. C’est vrai que quand il est venu pour le lancement des activités à l’usine, il a offert 300.000.000 fg à la MC2 et 25.000.000 aux ferrailleuses qui sont au nombre de 50 pour leur caution devant leur permettre de bénéficier des prêts pour mener des activités génératrices de revenus. Mais pour le moment, nous n’avons rien reçu« , rétorque Hadja Gnalén Condé.

Approché pour être mieux situé sur ce problème qui défraie la chronique de ces femmes, le directeur de la micro-finance nie en bloc ces accusations.

« Par rapport à la promesse du président Alpha Condé, jusqu’à date, la MC2 de Fria n’a reçu aucun franc sur les  25.000.000 fg qu’il a promis pour garantir l’adhésion des 50 ferrailleuses. Je peux confirmer que la direction de AFRILAND FIRST BANK a constitué le dossier et déposé au niveau de la Présidence, mais jusque-là nous n’avons reçu aucune suite« , précise Alkhaly Yansané.

En dépit des explications de la préfète et des responsables de la MC2, les ferrailleuses de Fria sont déterminées à aller jusqu’au bout de leur revendication. Car selon elles, ce n’est pas croyable qu’un président de la République fasse publiquement une telle promesse et qu’il ne la réalise pas. Pour elles, jusqu’à preuve du contraire, la préfète en sait quelque chose.