voir Plus
    dimanche, 18 avril 2021
    26 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    🛑 Focus – GuinĂ©e : l’audit des rĂ©gies financiĂšres annoncĂ© par Alpha CondĂ©, cette fois sera-t-elle la bonne ?

    Dans le compte rendu du conseil des ministres du jeudi 11 mars 2021, le prĂ©sident a instruit pour la niĂšme fois un audit de toutes les rĂ©gies financiĂšres, sans en dĂ©finir un calendrier consĂ©quent. «…Le chef de l’Etat a ordonnĂ© la rĂ©alisation d’un audit complet de l’ensemble des rĂ©gies financiĂšres de l’Etat afin d’en Ă©tablir les insuffisances en terme d’organisation et de procĂ©dures, pour qualifier leur gestion et optimiser les dĂ©penses et recettes publiques », lit-on.

    Si on se fie à la volonté affichée par Alpha Condé de matérialiser en acte concret  son concept de « gouverner autrement », depuis le début de son investiture pour un nouveau mandat dans la quatriÚme république, on serait tenté de lui accorder le bénéficie du doute de vouloir rattraper le gùchis des 10 premiÚres années de sa gouvernance publique émaillée parfois de corruption et de scandales financiers. Tant sa détermination à innover, à améliorer et à rationaliser les dépenses publiques mais surtout de sanctionner les cadres indélicats et récompenser les cadres performants du pays est devenue obsessionnelle.

    Mais, Ă  se fier au  passĂ©, beaucoup de rapports d’inspection gĂ©nĂ©rale des finances et du vĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral restent encore dans les tiroirs, sans suite, au risque de dĂ©courager certains inspecteurs (auditeurs) qui parfois travaillent dans des conditions difficiles.

    Il vous souviendra d’ailleurs que le prĂ©sident avait instruit son Premier ministre Kassory Fofana en 2018 d’engager un audit des Ă©tablissements publics Ă  caractĂšre administratif (EPA) et Ă  caractĂšre industriel et commercial (EPIC) dont la plupart ont changĂ© de statut de façon acrobatique en devenant des sociĂ©tĂ©s anonymes (SA). En rĂ©alitĂ©, si ordinairement, les SA sont autonomes et doivent ĂȘtre gĂ©rĂ©es de façon efficace et efficience sous le principe de l’OHADA, en GuinĂ©e par contre, c’est une maniĂšre de transformer les caisses en biens personnels sous la complicitĂ© des prĂ©sidents des conseils d’administration (CA) avec quelques exceptions prĂšs. Suite Ă  l’audit de ces entitĂ©s publiques en 2018, plusieurs cadres avaient Ă©tĂ© Ă©pinglĂ©s mais au final, le prĂ©sident lui-mĂȘme a fait arrĂȘter cet audit sous le prĂ©texte que quelques uns des proches du pouvoir Ă©taient dĂ©jĂ  dans les mailles du vĂ©rificateur gĂ©nĂ©ral. On connaĂźt la suite !

    Lire : GuinĂ©e : l’inspection des EPIC et EPA bloquĂ©e sous pression des caciques du pouvoir – Alpha CondĂ© recule

    Avec cette nouvelle annonce et cette dĂ©termination affichĂ©e par le prĂ©sident Alpha CondĂ©, peut-on espĂ©rer que cette fois-ci, qu’il n’y aura pas d’interfĂ©rence politique, afin que l’on puisse sĂ©parer efficacement les bons cadres de l’ivraie, pour le bien ĂȘtre de tous les GuinĂ©ens ?

    GuinĂ©enews© sera lĂ  Ă  l’heure du bilan !

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE