voir Plus
    vendredi, 16 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    🛑 Focus – GuinĂ©e : vers des ennuis judiciaires pour Cellou ?

    Le 15 mars dernier, aprĂšs avoir accompli toutes ses formalitĂ©s de voyage et s’ĂȘtre embarquĂ© dans l’avion pour aller assister aux obsĂšques d’Hamed Bakayoko Ă  Abidjan en CĂŽte d’Ivoire, Cellou Dalein Diallo, le principal opposant au rĂ©gime d’Alpha CondĂ© a Ă©tĂ© empĂȘchĂ© de sortir du territoire national. Cette information a fait le tour de la toile puisque c’était la deuxiĂšme fois, que le prĂ©sident de l’union des forces dĂ©mocratiques de GuinĂ©e (UFDG) soit bloquĂ© Ă  l’aĂ©roport avec confiscation du passeport cette fois-ci. Son Ă©pouse Halimatou Dalein Diallo, elle-aussi avait subi le mĂȘme sort, alors qu’elle devait effectuer un voyage le 04 dĂ©cembre dernier sur Dakar, oĂč des enfants du couple y ont dĂ©jĂ  Ă©lu domicile.

    Pour connaĂźtre les raisons profondes de cet acte que les observateurs mettent sous le compte du « harcĂšlement  politique », Guineenews© a approchĂ© certaines sources bien introduites du systĂšme. En effet, le 22 octobre dernier, alors que la commission Ă©lectorale nationale indĂ©pendante (CENI) n’avait pas encore fait la totalisation des votes, Dalein se fiant Ă  son systĂšme de monitoring, s’était autoproclamĂ© « vainqueur » de la prĂ©sidentielle du 18 octobre 2020. Cette proclamation avait  suscitĂ© beaucoup d’engouement au sein de ses militants et dans ses bastions pendant 24h.

    Ce comportement aurait irritĂ© les autoritĂ©s  du pays puisque  jugĂ©  de nature Ă  troubler l’ordre public et semer le « chaos ». C’est pourquoi, les autoritĂ©s au plus haut niveau auraient instruit le parquet de prendre les dispositions idoines pour appliquer la loi dans toute sa rigueur contre l’ancien premier ministre. Depuis ce jour, apprend-on, Cellou est frappĂ© d’interdiction de sortie du territoire mais qui ne lui a pas Ă©tĂ© notifiĂ©e Ă  date pour des raisons politiques, dit-on.

    Les jours Ă  venir, il se pourrait qu’il soit appelĂ© devant les juridictions du pays afin de rĂ©pondre de ce qu’on lui reproche concrĂštement puisque dĂ©jĂ , certains dirigeants de son parti et de l’opposition sont sous mandat de dĂ©pĂŽt Ă  la Maison centrale de Conakry.

    A l’allure oĂč vont les choses, peut-on en dĂ©duire que le sort de Dalein est dĂ©sormais scellĂ© ?

    À LIRE AUSSI

    PUBLIREPORTAGE