Manifs à Labé : la répression du sit-in des enseignants se transforme en scènes de violences

0
778

A l’instar de plusieurs préfectures de la Guinée, les enseignants de Labé ont voulu rallier ce lundi 19 novembre 2018, le siège de la direction préfectorale de l’éducation (DPE) pour manifester leur mécontentement face à la crise qui mine le système éducatif.

Le sit-in prévu a été empêché par les forces de l’ordre qui étaient massivement mobilisées. La tension s’est aussitôt montée et la sécurité a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule, a constaté sur place Guineenews.

Informés des échauffourées entre policiers et enseignants, nombreux sont les parents qui se sont hâtés d’aller récupérer leurs enfants dans les écoles principalement privées qui avaient entamé les cours au petit matin.

Au bout d’une demi-heure, ce sont toutes les écoles publiques et privées qui ont été contraintes de fermer leurs portes au regard de la tension qui ne faisait que s’accroitre. Des dégâts matériels non négligeables sont à déplorer au groupe scolaire saint André qui continuait à faire cours en cette période de crise.

Par ailleurs, des enseignants mis aux arrêts par les services de maintien d’ordre ont aussitôt été libérés. Mais jusqu’au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, la tension était toujours vive entre enseignants manifestants et forces de sécurité.