Education : le lycée Roi Hassan 2 boudé par les enseignants

0
484

Après le gel de leur salaire du mois de novembre 2018, les enseignants boudent les classes au lycée Roi Hassan 2 de Siguiri, a constaté Guineenews.org.

Sur les lieux, les classes sont fermées. Les enseignants, les élèves et les membres de la direction y sont absents.

« Nous avons abandonné les classes parce que nos salaires ont été gelés encore pour ce mois de novembre. Alors que nous sommes venus régulièrement. C’est une frustration », a affirmé un enseignant sous le sceau de l’anonymat.

Par contre, le directeur préfectoral de l’éducation par intérim, Issa Kouyaté, joue à l’apaisement : « Je demande aux gens d’aller à l’école. Ceux qui n’ont pas eu leur salaire, c’est un retard qui sera vite corrigé ».

Selon nos informations, ce lycée compte plus de 3000 élèves et quarante-huit (48) enseignants. Faut-il ajouter que dans les autres lycées publics Kankou Moussa et Framoi Bérété, les cours se déroulent normalement.

Dans un communiqué rendu public mercredi 28 novembre 2018, le ministre de l’Education a rassuré le paiement intégral des salaires de ceux qui ont travaillé. « Le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation se réjouit de la reprise progressive des cours dans la quasi-totalité des établissements scolaires du primaire et du secondaire.

Il informe se faisant tous les enseignants ayant effectivement repris leurs activités et dont les listes ont été communiquées à la division des ressources humaines par le biais des DPE DCE depuis le début du mois de novembre 2018, que leurs soldes et accessoires de soldes de novembre 2018, leur seront entièrement payés conformément aux dispositions de l’article 70 du statut général de la fonction publique.

Par ailleurs pour des raisons de qualité, les contractuels en service dans nos écoles seront également pris en charge après la remontée de leurs fiches d’évaluation de pratique de classe.

Par conséquent, le département de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation invite les intéressés à poursuivre sans relâche leurs tâches quotidiennes. Il encourage l’ensemble du personnel enseignant en situation de classe à se mettre à la tâche afin de mener à bien l’exécution normale des programmes d’enseignement », à noté Mory Sangaré.