4ème FEC : le FMI note une amélioration des réserves internationales de la Guinée

0
229

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) séjourne en Guinée dans le cadre de la 4ème revue de la Facilité élargie au crédit (FEC). A la fin de ce séjour, la cheffe de mission du FMI, Georgina ALBERTIN et le ministre de l’Economie et des Finances, Mamadi Camara, ont animé une conférence de presse pour parler des améliorations enregistrées par la Guinée.

Selon Mamadi Camara, la Guinée a pu maitriser les dépenses et a enregistré un accroissement des dépenses sociales : « le budget a été marqué principalement par une maitrise des dépenses et par un croissement des dépenses sociales, principalement au niveau de la santé et de l’éducation. »

Il a également indiqué que des réformes structurelles sont en train d’être menées jusqu’au bout : « Les réformes structurelles se poursuivent avec une ferme volonté des autorités de les mener à leur terme. Elles concernent les secteurs clés de l’économie, à savoir l’énergie, les mines, la justice, le climat des affaires, le système financier. La plupart des réformes structurelles qui ont été fixées comme  repère structurel du programme ont été mises en œuvre dans les délais convenus. Celles qui accusent du retard dû en grande partie aux difficultés de mobilisation de l’assistance technique et financière requise des partenaires ont atteint un niveau avancé des réalisations. Ce qui permet de dire qu’elles pourraient être achevées dans les meilleurs délais. »

Les négociations entre la Guinée et le FMI sont très avancées, selon Georgina ALBERTIN qui annonce que la 4ème FEC va être finalisée la semaine prochaine lors de la réunion à Washington : « On est très avancés dans nos discussions et on va continuer la semaine prochaine au cours de la réunion de Washington afin de finaliser notre revue. »

C’est avec une note de satisfaction que la cheffe de mission du FMI va quitter Conakry pour Washington. Elle a salué la dynamique de la croissance économique guinéenne : « En termes de performance de l’économie guinéenne, on voit une continuation de la dynamique de croissance qui est bonne. On a des estimations pour ce qui concerne la croissance en fin 2018 autour de 6%, on s’attend à une continuation de la croissance qui reste à robuste au cours de l’année 2019 et de l’année 2020 qui va être tirée de la croissance du secteur minier. Donc le secteur minier joue un rôle important en termes de la performance économique de la Guinée. En termes de l’inflation, on voit une certaine réduction du niveau d’inflation qui reste assez élevé. On est 9,4%. Mais pourtant on voit une tendance à la baisse par rapport à 9,8% qu’on avait enregistré en fin décembre 2018. Donc on a une tendance dans la bonne direction. »

Mme Georgina a fait savoir aussi que la Guinée a enregistré une amélioration de ses réserves d’importation : « en termes de politique budgétaire, il y a l’enregistrement d’un excédent de solde de base plus élevé qu’attendu à fin juin, qui s’est basé sur la mobilisation des recettes, mais aussi une maitrise importante des dépenses. On a vu comme dernier point, l’amélioration du niveau des réserves internationales de la Guinée, qui a augmenté autour de 3,7 mois d’importation par rapport à 2,3 en fin 2017. Donc on voit une amélioration des marges de la Guinée. »

La Facilité élargie au crédit vise à soutenir la politique économique des réformes de la Guinée. C’est une enveloppe de 170 millions de dollars qui sera accordée à la Guinée de 2017 à 2020 dont le décaissement se fait par échéance.

Lire vidéo: