A la conquête de l’électorat, Makalé Camara mobilise du monde à Dubréka 

0
454
Makalé Camara, présidente du Front
pour l’Alliance Nationale lors de son meeting à Dubréka samedi 26 septembre 2020. Mady Bangoura/Guinéenews.

La présidente du Front pour l’Alliance Nationale a tenu un grand meeting à Dubréka ce samedi 26 septembre 2020. C’était en présence d’une foule nombreuse de militants et sympathisants du FAN, outre les cadres du Bureau politique national et des fédérations, sections et sous-sections dudit parti.

Dans son discours de circonstance, M. Aboubacar Aly Camara, Secrétaire fédéral du Front pour l’Alliance Nationale à Dubréka, après avoir souhaité la chaleureuse bienvenue à la présidente du FAN ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne, a dit que durant le passage de dame Makalé Camara au sein de l’administration, le peuple de Guinée en général et la population de Dubréka en particulier, garde une très bonne image et de très beaux souvenirs de ses différentes réalisations.

Ce qui lui a fait dire que la population de Dubréka est convaincue que la présidente du FAN est mieux outillée pour gagner la compétition électorale en vue. « Le choix que le parti FAN a fait sur votre modeste personne n’a pas du tout été facile. Car, en politique, lorsque vous recherchez un leader, il faut tenir de trois aspects : l’intégrité, l’intelligence et l’énergie. Et l’Homme qui répond à ses critères, c’est bien vous, Hadja Makalé Camara », a déclaré le Secrétairefédéral.

Tout en ajoutant que la population de Dubréka veut la rupture avec la gouvernance actuelle, Aboubacar Aly Camara dira que la population de sa préfecture est prête à accompagner la candidate du FAN pour la concrétisation de ce rêve en votant massivement le 18 octobre 2020 en faveur du Front pour l’Alliance Nationale.

Prenant la parole, Mme Makalé Camara a dit être en train d’écrire en lettre d’or l’histoire de Dubréka, sa préfecture natale et qui, à ses dires, l’une des plus vieilles du pays.

« Je me tiens devant vous parce que je prétends à la magistrature suprême de notre pays. Je me tiens devant vous, peuple résilient de Dubréka, vous qui souffrez en silence. Je me tiens devant vous en tant que fille, digne fille de Dubréka, celle qui vous a donné le maximum d’elle-même, celle qui n’a épargné ni efforts, ni amour, ni sa persévérance, pour vous aider à lutter contre la très grande pauvreté dans laquelle gît ce peuple de Dubréka. Je me tiens devant vous, parce que Dubréka, à l’image des autres préfectures de notre pays, a besoin d’une nouvelle gouvernance, une gouvernance qui va s’occuper des besoins sociaux de base. Une gouvernance qui va vous faire des routes pour que la souffrance cesse. Une gouvernance qui va s’occuper des infrastructures sanitaires pour que nous soyons mieux soignés. Une gouvernance pour les femmes et nos enfants, nos enfants qui, aujourd’hui, désemparés, se retrouvent dans les cafés », a-t-elle égrené.

S’interrogeant sur le nombre sans cesse croissant de cafétérias qu’on rencontre à travers la ville de Dubréka, la présidente du FAN réalise que ce sont là des espaces où les enfants vont très tôt le matin pour y passer la journée, désœuvrés, sans aucun espoir, parce qu’ils ne sont plus à l’école, parce qu’ils ne sont plus sur les chantiers, parce qu’ils ne sont plus dans les ateliers, et quant à l’université, n’en parlons pas.

« Ça suffit ! Ça suffit de traîner comme des gens désœuvrés, des sans espoirs ! Cela doit changer avec la gouvernance d’une femme. Une gouvernance de rigueur, de bénédiction et qui va permettre à notre peuple de se tenir debout pour jouir tous ensemble et sur toute l’étendue du territoire national des bienfaits que notre Créateur a mis dans ce pays », a lancé la candidate àlaprésidentielle du 18 octobreprochain.

Alors aux affaires, Makalé Camara a déclaré avoir fait bénéficier la population de Dubréka de nombreux privilèges dont le bitumage des voies urbaines, la construction des écoles et la mosquée centrale de la ville en plus de la réalisation des digues, pour ne citer que ceux-ci.

« Qui peut le moins, peut le plus. Quand j’ai eu un peu (de chefferie, ndlr), j’ai pensé à vous. Lorsque j’aurai la grande chefferie, sachez que je vous porte dans l’âme, ainsi que l’ensemble du peuple de Guinée.C’est pourquoi je vous invite à vous munir de vos cartes d’électeur et à aller cocher massivement devant votre fille, celle que vous verrez coiffée de foulard sur la photo », a exhorté la présidente du Front pour l’Alliance nationale.

A noter que la rencontre a connu la prestation de nombreux artistes locaux, mais aussi celle de Lévy Bobo et Aly Sylla des Espoirs de Coronthie.