Abdoulaye Sow chambre Soumah du Slecg : « il est atteint du « Grévid-19 », il faut le soigner »

0
783

Dans une interview accordée à Guinéenews ce mardi 16 juin, Abdoulaye Sow, le Secrétaire général de l’autre faction de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) répond à Aboubacar Soumah, le Secrétaire général de l’autre aile du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) qui n’a pas tari de reproches en annonçant le divorce d’avec sa centrale mère, l’USTG.

Abdoulaye Sow croit que Soumah est parti par frustration. Il croit que le Secrétaire général du SLECG est surtout frustré de n’avoir pas été capable de jouer les premiers rôles pour la libération des syndicalistes arrêtés lors de la grève du SLECG, mais aussi pour le dégel de leurs salaires.

Abdoulaye Sow estime aussi que son camarade Soumah abuse des grèves qui sont pourtant censées être l’arme ultime du combat syndicaliste. Il va jusqu’à affirmer que ce dernier a même la manie de faire la grève et qu’il faut le guérir. « C’est pourquoi je dis qu’il est atteint du Grèvid-19 (allusion fait à la pandémie de Covid-19, ndlr), qu’il faut le soigner », a dit Abdoulaye Sow.

Alors qu’Aboubacar Soumah avait accusé Abdoulaye Sow d’avoir cherché à déstabiliser le SLECG et son Secrétaire général, le banquier dit tout autre. « Aboubacar Soumah n’est jamais venu au tribunal [lors du procès des syndicalistes du SLECG en janvier 2020]. Pendant trois jours, moi j’étais présent. Compte tenu du rôle moteur qu’on a joué, quand ils ont été acquittés, j’ai été porté en triomphe… Après, si cette personne [Aboubacar Soumah] dit qu’on n’a rien fait et qu’on déstabilise le SLECG, il y a problème… », a répliqué Abdoulaye SOW qui croit que Soumah fait de l’ingratitude.

Sur le gel des salaires, Abdoulaye Soumah a révélé qu’il ne concernait que 612 sur 48 000 enseignants. Et, c’est l’implication de l’USTG qui a abouti au dégel des salaires de ces enseignants. « Il [Aboubacar Soumah] s’est senti frustré parce que ce n’est pas lui qui a joué ce rôle. Il a fait envoyer un courrier au Secrétariat de la Primature avec accusé de réception. Mais ce courrier n’est jamais arrivé chez le Premier ministre parce qu’il [Soumah] n’a jamais accepté de discuter avec ce dernier », a indiqué Abdoulaye Sow.

En dépit de cette réplique à Aboubacar Soumah, Abdoulaye Sow espère que le SLECG – membre fondateur de l’USTG – reviendra à la maison commune (USTG, ndlr) avec ou sans son Secrétaire général actuel.