Abidjan : Fini, l’atelier sur l’Infrastructure Régionale Qualité de la CEDEAO et les résultats du PSQAO

0
323

Un atelier de formation et de sensibilisation sur l’Infrastructure Régionale Qualité et les résultats du Programme Système Qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO) s’est ouvert le mardi 27 novembre 2018 pour prendre fin ce mercredi 28, à Abidjan.

La rencontre a mobilisé les experts évaluateurs du Système Régional d’Accréditation (ECORAS) et des responsables et représentants de la presse publique et privée de l’intégration ouest-africaine et de la Mauritanie.

Initié par la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à travers le PSQAO, ledit atelier a favorisé de fructueux échanges entre les experts des organismes nationaux en charge de l’accréditation et les journalistes participants autour de plusieurs concepts, notamment la qualité, la norme, l’accréditation et la certification, ainsi que l’appropriation des exigences de la norme ISO CEI 17011.

Pendant les deux jours de formation, les participants ont eu droit au développement de nombreux thèmes par d’éminents facilitateurs, thèmes liés, entre autres, à la connaissance de la Marque CEDEAO de conformité aux normes, dont les documents de bases ont été adoptés lors d’un atelier tenu en juillet dernier et le Prix CEDEAO de la qualité, dont la seconde édition est prévue en 2019.

Aussi, de nombreux autres modules, comme la qualité et ses enjeux, la notion d’infrastructure qualité et les comités communautaires et leurs rôles, ont été suffisamment épluchés à la satisfaction générale des participants qui se sont d’ailleurs portés ambassadeurs pour sensibiliser leurs populations respectives à travers des productions d’articles de presse ou autres reportages, à l’endroit des consommateurs, sur la nécessité d’exiger la qualité pour une vie de qualité.

La visite du Groupe Enval, situé à Cocody-Angré dans la Cité BCEAO a permis aux participants de s’enquérir de l’expertise de cette structure de certification dans ses compartiments de cabinet et de laboratoire, ainsi que ses différents champs d’action.

Notamment la sécurité, l’environnement, l’agro-alimentaire, le développement durable, l’énergie, l’assainissement, la gestion des déchets, la formation et les analyses pédologiques et foliaires, de l’air, du bruit, de lubrifiants et de textiles.

Au terme de la formation sanctionnée par le décernement des attestations, de nombreuses recommandations ont été formulées à l’endroit des organisateurs, dont la mise en place d’un Réseau ouest africain des journalistes pour la qualité.

De retour d’Abidjan, Mady Bangoura Envoyé spécial de Guinéenews.org