Aboubacar Soumah donne les raisons de la dissolution des bureaux du SLECG à N’zérékore

décembre 17, 2018 11:37

Dans une attestation de reconnaissance signée du Secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) et dont Guineenews s’est procuré une copie, il est fait mention de la dissolution des anciens bureaux de la coordination régionale et de l’Union préfectorale du SLECG de Nzérékoré.

Une décision qui est entrée en vigueur à partir d’hier dimanche 16 décembre 2018. Dans le souci de savoir ce qui a prévalu à la prise de cette décision, nous avons joint au téléphone Aboubacar Soumah qui a motivé celle-ci entre ces lignes.

« Vous avez certainement suivi le Secrétaire général du bureau de Nzérékoré (Fayala Doumbouya, Nldr), en même temps président de la Coordination régionale, suspendant la grève à Nzérékoré et invitant les élèves à reprendre les cours ce lundi. C’est eu égard à cela que nous avons pris la décision.

Parce que ce n’est pas lui qui a déclenché la grève. Et ce n’est pas à lui de la suspendre. S’il a été corrompu, il n’a qu’à démissionner, mais il n’a pas à appeler à la suspension de la grève », a coupé court le Secrétaire général du SLECG.