Accablé de toute part : le directeur préfectoral de l’habitat de Siguiri brise le silence

septembre 11, 2018 11:20
0

La réunion de crise qui était annoncée sur la situation des stagiaires à la section préfectorale  de l’habita, s’est effectivement déroulée comme nous l’annoncions dans une précédente dépêche dans la soirée d’hier lundi. Mais sauf qu’elle n’a pas permis d’aplanir le différend. Car, la rencontre a simplement tourné au pugilat entre certains jeunes et les stagiaires qui y étaient présents, a-t-on appris.

En raison de ce climat délétère, la réunion a dû être délocalisée du bureau de la section de l’habitat pour le bloc administratif préfectoral sous les auspices du secrétaire général chargé de l’administration.

Sur la présence de ces jeunes à la réunion, l’un d’eux nous a confié qu’ils y ont pris part pour sécuriser le directeur préfectoral Yaya Camara.

Interrogé, ce dernier, tout en exprimant son étonnement face à ces accusations dont il fait l’objet ces derniers temps, a affirmé avoir pris des dispositions.

« Ceux qui disent que j’ai vendu des domaines de façon illégale qu’ils apportent les preuves de leurs accusations… Quant à la situation des stagiaires, il faut rappeler que je l’ai héritée. Car, cette situation était là bien avant ma prise de fonction ici. Je pense que les gens ne comprennent pas ce que veut dire un stagiaire, voilà tout le problème. Maintenant, je vais prendre ma responsabilité », a déclaré Yaya Camara, le directeur préfectoral de l’habitat qui, par ailleurs, nie avoir appelé en renfort des jeunes pour assurer sa sécurité.

« Si je veux des agents de sécurité, je demanderais à l’Etat de me les affecter…Je n’ai appelé personne », a-t-il rétorqué.