Accès au financement et au marché : Kassory lance la Bourse de Sous-Traitance et de Partenariat

0
437

Le Premier ministre Kassory Fofana a procédé ce mercredi 5 décembre  au lancement officiel de la BSTP (Bourse de Sous-Traitance et de Partenariat). La cérémonie s’est déroulée au siège du ministère des Hydrocarbures à la Minière dans la commune de Dixinn, a-t-on constaté sur place.

S’exprimant au nom du secteur privé guinéen, Alex Camara a rappelé qu’il s’agit pour le gouvernement d’encourager les futurs entrepreneurs à investir en Guinée. Selon lui, il y aura la possibilité pour les entreprises guinéennes de travailler en Guinée. « Les conditions étant créées, cette Bourse de Sous-Traitance et Partenariat va permettre à ceux qui créent leurs entreprises légalement d’avoir accès non seulement à tous les DAO (Dossiers d’Appel d’Offre) mais aussi, au marché », a-t-il dit.

Prenant la parole, le représentant du Groupe de la Banque Mondiale, Olivier Buyoya a laissé entendre que la BSTP est un exemple de partenariat entre le gouvernement, les administrations publiques, le secteur privé et les partenaires au développement. «Pendant des mois, les différentes parties prenantes ont travaillé d’arrache-pied pour mettre sur pied des principes de gouvernance et de gestion d’un outil important et innovant pour servir le contenu du développement local du secteur minier et au-delà. C’est pourquoi, notre portefeuille d’investissement dans le secteur privé en Guinée sera de 400 millions de dollars à la fin de cette année », a-t-il fait savoir.

Dans son allocution de circonstance, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a rappelé que cette cérémonie de lancement de BSTP se tient au terme d’un processus inclusif de deux ans qui a connu la participation active du gouvernement, du secteur privé et des partenaires au développement notamment la SFI (Société Financière Internationale).

Le Ministre Abdoulaye Magassouba a indiqué que pour assurer un meilleur impact d’importants investissements en cours de réalisation en Guinée et en particulier dans le secteur minier, le gouvernement a décidé de prendre les actions pour maximiser les retombées économiques des investissements pour améliorer le niveau des vies des populations locales.

D’après lui, cette plateforme permettra aux sociétés minières et d’autres secteurs de mesurer leur impact sur le contenu local en termes d’emploi et de richesses créées à travers la sous-traitance. «Pour le gouvernement, la BSTP est la concrétisation de vision du chef de l’Etat Alpha Condé pour la promotion, le renforcement, le développement  du contenu local fort et inclusif», a mentionné le ministre des Mines et de la Géologie.

Pour sa part, le ministre des Investissements et des partenariats Publics-Privés, Gabriel Curtis, a fait savoir que son département est chargé de coordonner et mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière d’investissements privés. Pour lui,  la BSTP est un outil incontournable de mise en œuvre de la politique nationale de la promotion, de renforcement et du développement du contenu local.

« Faire venir les investisseurs dans notre pays est une chose, s’assurer que les entreprises guinéennes déficient de cet investissement est une autre  chose. Alors, mon ministère ne ménagera aucun effort pour appuyer le travail de facilitation de la bourse en vue d’intégrer les entreprises locales dans les chaines de valeur de grandes multinationales déjà sur le terrain mais aussi dans celles des futurs investissements », a-t-il expliqué.

Dans la même lancée, le ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises (PME), Tibou Kamara a fait remarquer que cette initiative permet de répondre à un besoin crucial des PME. Il s’agit, entre autres, de l’accès aux contrats et au marché public. «On ne peut parler de l’économie sans parler de la promotion du secteur privé…», a-t-il fait remarquer.  

Avant de procéder au lancement de ce projet, le Premier ministre, Kassory Fofana a déclaré que la création de BSTP est l’une des missions clés de son gouvernement. Selon lui, elle n’est pas une fin en soi. Car, dit-il, les défis restent à relever.

« Nous voulons construire une économie inclusive dans laquelle les Guinéens seraient les principaux bénéficiaire du potentiel économique dont la nature nous a généreusement dotés. L’accès au financement est une contrainte majeure. Nos frères et sœurs du secteur privé ont du talent, mais ils n’ont pas d’argent. C’est pourquoi, nous devons continuer à faire preuve d’initiatives pour résoudre cette question avec la participation de nos partenaires au développement. D’ailleurs, c’est par ce biais qu’on peut construire une société paisible », estime-t-il.

Pour terminer, le PM Kassory Fofana a annoncé la création d’un observatoire national du contenu local qui aura son siège à la Primature. «Nous allons procéder, au début de l’année, à la mise en place d’un observatoire national du contenu local. Cet observatoire national sera domicilié à la Primature pour qu’il puisse servir de manière transversale et à aider tous les secteurs à intégrer cette dimension du contenu local », a-t-il conclu.

La Bourse de Sous-Traitance et de Partenariat est une plateforme qui met en relation les entreprises locales en quête de marché et les entreprises étrangères évoluant dans les secteurs des mines, industries de transformation, d’infrastructures, BTP, banques, assurances et autres.

D’un premier temps, la BSTP aura pour secteur pilote les mines, sur le long terme, elle s’ouvrira aux autres secteurs de l’économie guinéenne.

Il faut par ailleurs signaler que les ministres des Travaux Publics, Moustapha Naité et celui des Hydrocarbures, Diakaria Koulibaly étaient aussi présents à cette cérémonie de lancement de la BSTP.