Accident mortel de Khorira : le motocycliste disparu, « miraculeusement » retrouvé vivant

0

L’on se souvient qu’un accident au bilan lourd de trois morts et quatre blessés s’était produit, sur la RN3 à Khorira le 1er décembre, aux environs de 22 heures. Le chef d’escadron Antoine Kourouma, officier central des constats du commandement de la gendarmerie routière, avait indiqué que trois véhicules automobiles et une moto étaient impliqués dans ce qu’il avait qualifié de carambolage. Un camion remorque frigorifique avait percuté à vive allure deux véhicules qui se suivaient : une voiture qui est venue s’encastrer dans le camion benne qu’elle suivait et ce même camion qui a été embouti et renversé avec son chargement de sable.

Au premier compte-rendu, mention avait été faite que le motocycliste dont la présence avait été signalée sur les lieux de l’accident, immobilisé derrière la voiture écrasée, était introuvable. Le chef d’escadron Antoine Kourouma avait estimé que l’intéressé était sans doute traumatisé suite à la grosse frayeur subie. Il avait pris la fuite au dernier moment pour éviter d’être écrasé par le camion remorque déchaîné.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que l’intéressé a donné signe de vie. Il s’appellerait Patrice Kolié. Cette nuit fatidique, en provenance de Tanènè, il roulait en direction de Khorira. Quand il a vu le camion fou, qui fonçait sur lui, il a préféré sauter, et s’enfuir, abandonnant sa moto sur la chaussée. Malheureusement pour lui, il s’est cassé le pied. Aux dires de la gendarmerie, dans sa fuite, en pleine nuit, il serait tombé en rentrant en brousse.

Son téléphone n’a pas fonctionné pour que nous ayons d’amples nouvelles le concernant : son état de santé, la façon dont il a vécu et géré ce qu’il est convenu d’appeler, la peur de sa vie.

Souhaitons-lui, ainsi qu’à tous ceux qui ont vécu la même chose, de mieux se porter. Sa moto est endommagée, mais lui a la vie sauve. Et c’est l’essentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.