Accident mortel de Kouroussa : voici ce qui s’est passé (témoignages) 

0
582

 « Je persiste et je signe que le cortège du ministre n’a percuté aucun véhicule et il n’a été percuté par aucun véhicule »

Une violente collision survenue hier dimanche entre deux véhicules à Kouroussa, a provoqué la mort de trois personnes. Cet accident, dans un premier temps, a été attribué au cortège du ministre du Budget. Une version qui évolue ce lundi avec les témoignages de Aboubacar Sidiki Douno, membre du directoire préfectoral de campagne du RPG à Kouroussa et qui, par ailleurs, était dans le cortège du ministre du Budget ce jour.

A l’entame de son intervention, M. Douno a formellement démenti la version selon laquelle l’accident a été provoqué par un véhicule du cortège du ministre du Budget, Ismaël Dioubaté. « Je persiste et je signe que le cortège du ministre n’a percuté aucun véhicule et il n’a été percuté par aucun véhicule », a-t-il confié au bout du fil à Guinéenews.

Dans la même logique, il précise que les dix véhicules qui composaient le cortège, appartenaient tous à des responsables politiques et cadres administratifs qui n’ont été victimes d’aucun accident.

«… Nous avons pris le départ à 10 heures 45 au domicile du ministre Ismaël Dioubaté… J’étais en quatrième position dans l’ordre du cortège… Derrière, venaient d’autres cadres qui fermaient notre cortège. Malheureusement après ce cortège officiel, il y a eu des véhicules qui tentaient de nous dépasser… C’est dans cette situation, qu’un jeune, sans permis de conduire, qui était au volant d’un véhicule privé, n’ayant aucune notion de la conduite en cortège et roulant à vive allure, a pris le côté gauche sur lequel un autre véhicule venait de Conakry avec à bord huit personnes, y compris le conducteur. Il s’agissait des membres d’une même famille qui accompagnaient une dame en convalescence à Siguiri. C’est ainsi que les deux véhicules sont entrés violemment en collision avant de se retrouver dans le ravin. Sur place, j’ai vu une vieille personne mourante. C’est elle-même qui était convalescente. Les deux chauffeurs ont eu des chocs très violents. Le jeune qui a provoqué l’accident partait dans un village appelé Kolomankambaya… Il voulait à tout prix prendre le devant pour y être. Malheureusement, le temps pour lui de redresser, il a croisé un autre véhicule qui venait dans un sens normal et la collision frontale était devenue inévitable entre le véhicule que le jeune conduisait et l’autre voiture. Et la suite fut fatale à trois personnes. Voilà ce qui s’est passé à propos de cet accident de la route. Je précise qu’il n’a impliqué aucun véhicule du cortège du ministre du Budget…», a-t-il martelé en substance notre interlocuteur.