Accident mortel et vandalismes à Kiriyah-Coyah : les précisions de CIMAF Guinée

0
626

Depuis bientôt une semaine, Kiriyah un district de la sous-préfecture de Wonkinfong dans la préfecture de Coyah, est en proie à une émeute dévastatrice consécutive à un accident de la route qui a coûté la vie un élève de la localité. Aujourd’hui, ce drame provoqué par un camion benne appartenant à une société de sous-traitance de CIMAF (Ciments de l’Afrique), fait l’objet de moult commentaires dont certains sont parfois tendancieux et préjudiciables à l’image de CIMAF qui pourtant, n’est en rien responsable de tout ce qui y arrive.

C’est pourquoi devant la montée de cette polémique, la direction de CIMAF Guinée s’est vue dans l’obligation d’apporter quelques clarifications à l’attention de l’opinion publique.

Il est important de préciser de prime abord que la carrière de Kiriyah est un site privé qui appartient à CIMAF. Toutefois, la responsabilité de l’exploitation et du transport des agrégats qui y sont extraits, relève exclusivement des sociétés sous-traitantes gérées par des personnes indépendantes de CIMAF.

Que faut-il retenir de ce drame ?

Suite à ce triste accident de la circulation causé comme indiqué ci-dessus par un camion d’une société sous-traitante de CIMAF ayant conduit au décès du jeune élève, certains jeunes de la localité sont allés attaquer et vandaliser le domicile du président de district de Kiryah. Ensuite, les jeunes émeutiers se sont rendus le même jour sur la carrière pour ainsi incendier des camions et détruire toutes les machines de la société sous-traitante sur place.

Consécutivement à ces actes de vandalisme, le chef de district et la société sous-traitante qui s’estiment victimes, ont porté plainte contre X auprès de la gendarmerie de Coyah. Celle-ci a aussitôt procédé à des interpellations dans la localité.  Suite à ces arrestations, d’autres jeunes sont allés cette fois-ci incendier les maisons du chef de district et du Vieux Arafan Soumah, un membre du bureau exécutif communal de Wonkifong.

CIMAF et la communauté villageoise de Kiriyah ont toujours travaillé en harmonie

Bien avant ces malheureux incidents, l’on doit souligner sans ambages que CIMAF a toujours travaillé en parfaite harmonie avec les populations de Kiriyah. En outre, la dernière concertation avec les localités de Kiriyah, Mangata ainsi qu’avec la sous-préfecture de Wonkifong, remonte au 20 janvier 2020, date qui est bien antérieure à ces événements.  A la faveur donc de cette réunion, la direction de CIMAF et toutes parties prenantes ont convenu de plusieurs actions sociales en faveur de la communauté locale.

Ce qu’il faut rappeler, c’est que CIMAF est une entreprise citoyenne évoluant en Guinée et en plus de ses responsabilités sociétales, s’acquitte régulièrement de toutes les taxes liées à ses activités. Ce, conformément aux lois guinéennes.

Suite à ces malheureux événements et dans le souci de renforcer à l’avenir la sécurité, la quiétude sociale dans la communauté et de préserver un climat apaisé de collaboration, un plan d’actions préventif a été mis en place par les différentes parties prenantes.

Par ailleurs, la direction de CIMAF Guinée exprime son profond regret suite à ces incidents et présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et à toute la communauté du village.