Labé : Accusé d’agression sexuelle, un enseignant prend la clé des champs

mai 16, 2018 9:41
0

C’est cette affaire qui défraie la chronique depuis quelques jours dans la commune urbaine de Labé où abus sexuel, viol et violences sont quotidiennement exercés sur les femmes en général et les mineurs en particulier. Le dernier cas en date est celui de cet enseignant qui aurait abusé sexuellement d’une mineure de 14 ans servant de femme de ménage à son épouse. Le crime s’est produit au quartier Mairie en plein centre-ville, a appris Guinéenews© de sources concordantes.

Cet abus sexuel aurait entraîné une grossesse non désirée. Paniqué et ne sachant quoi faire, l’auteur présumé du crime et ses complices ont préféré mettre un terme à la grossesse. Ainsi, ils auraient opté pour un avortement criminel et clandestin. Mais très malheureusement pour eux, en plus des effets secondaires de l’opération, la jeune fille est tombée gravement malade par la suite avec des saignements intenses.

Une chose qui a aussitôt attiré l’attention du voisinage qui a alerté les services de sécurité et les médias de la place. Comme une traînée de poudre, la nouvelle a fait la une de la cité de Karamoko Alpha Mo Labé en un temps record. Et depuis lors, le présumé auteur du crime est introuvable. Amadou Yaya Diallo comme c’est de lui qu’il s’agit, a pris la clé des champs laissant derrière lui sa femme et ses six enfants.

Aux dernières nouvelles, les parents de la jeune fille originaire de Koubia n’ayant pas voulu porter plainte afin de préserver l’identité de leur fille et l’image de la famille, se seraient juste contentés de venir récupérer leur fille pour rejoindre le village alors que la victime n’était même pas complètement guérie a appris la rédaction locale de votre quotidien électronique Guinéenews© de sources concordantes.

Il faut signaler que cet enseignant est un responsable en service au niveau de l’inspection régionale de l’éducation (IRE) de Labé. Il aurait même ignoré la convocation de sa hiérarchie ainsi que celle de la directrice préfectorale de l’action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance qui aurait tout fait pour rentrer en contact avec lui mais sans succès.

Par ailleurs, c’est une autre jeune fille de 14 ans, violé par son cousin dans la préfecture de Tougué qui aurait contracté une grossesse. Malgré la pression de sa famille, la victime et sa maman auraient finalement préféré briser le silence pour réclamer justice. Cet autre dossier est au niveau du commissariat central de police de Labé.