Accusé de violer des préceptes du Coran en votant contre la polygamie, Claude Kory se justifie avec des versets

juillet 6, 2019 9:07

La session ordinaire des lois au compte de l’année 2019 a été clôturée ce vendredi 05 juillet après trois mois de travaux. Durant la session, 21 textes dont trois propositions de lois ont été soumis aux députés pour examen et adoption.

Parmi ces textes, la loi sur la polygamie qui a suscité assez de débats dans la cité. Le président de l’Assemblée Claude Kory Kondiano s’en souvient.

« L’adoption de cette loi par l’Assemblée Nationale nous a valu beaucoup de critiques de la part de certains de nos compatriotes qui sont allés jusqu’à nous souhaiter l’enfer pour violation, selon eux, de la volonté de Dieu telle que consacrée dans le Saint Coran », mentionne Claude Kory.

Pour se justifier devant ces critiques, le président du parlement guinéen, a à la surprise générale, cité quelques sourates du coran qui mentionne la question de la polygamie.

« Voilà ce que dit la sourate 4 verset 3 du coran consacrée aux femmes et donc au mariage: ‘Si vous craignez de manquer d’équité à l’égard des orphelins, épousez alors des femmes selon votre convenance : deux, trois ou quatre. Mais si vous craignez d’être partiaux, limitez-vous à une seule ou à votre droite propriété. Vous serez dans ce cas plus proche de l’équité’ ,’ rappelle Claude Kory.

Pour lui donc, « la loi qui vient d’être adoptée sur le régime matrimonial dans notre pays, en faisant de la monogamie la règle et la polygamie l’exception, est en parfait accord de sentiments d’idée avec ces paroles du Prophète Mohamed, Paix et salut sur lui ».

Par ailleurs,  le président de l’Assemblée Nationale a rappelé que la polygamie avait déjà été abolie sous la première République. Selon lui, ils n’ont fait, qu' »améliorer en faisant de la monogamie la règle et la polygamie l’exception, ce n’est donc pas une nouveauté » fait-il savoir.