Accusé d’exacerber la tension ethnique : Alpha Condé réplique à ses opposants et appelle à l’unité nationale

0
841

En marge de la cérémonie d’inauguration d’une école dans le quartier Kangourou 3, (une infrastructure réalisée grâce à un financement du projet ANAFIC (Agence Nationale de Financement des Collectivités), ce vendredi 31 janvier, le Chef de l’Etat Alpha Condé a animé un meeting au stade Konko Sylla. C’était juste après le sermon de vendredi.

Au cours de son adresse, le président Alpha Condé a tenu à réaffirmer son attachement à l’unicité de la nation guinéenne. Il a fustigé l’attitude de tous ceux qui estiment qu’ils sont plus Guinéens que d’autres ou qui pensent qu’il y a des Guinéens importés et des Guinéens de souche.

 « Je vais vous dire qu’en Guinée, il n’y a pas d’étrangers. Ce pays nous appartient à tous. Personne n’est venu d’ailleurs pour faire de la Guinée ce qu’elle est aujourd’hui. Rappelez-vous ! Au temps d’Ebola en Guinée, quelques pays limitrophes nous ont fermé la frontière et nos parents y étaient bloqués parce que seulement ils étaient des Guinéens sans distinction d’ethnie. Donc, au lieu de parler de son ethnie…, il faut d’abord savoir que tu es un Guinéen. La Guinée est composée de métis dans presque toutes les familles. Nous sommes de la même famille et n’acceptons pas la division entre nous. Il y a des personnes mal intentionnées qui droguent leurs enfants pour de tels agissements. Car tout le monde en Guinée sait qu’au Fouta, le respect passe avant tout. Quand ils reçoivent un étranger, on te dit «Toli» pour lui souhaiter la bienvenue. Il ne sert donc à rien de combattre une communauté. Nous sommes tous un même fils de la Guinée. Du temps d’Ebola, j’avais dit d’isoler Ebola.  Et dans le pays, il faut isoler tous ceux qu’ils veulent mettre le feu au Fouta voire la Guinée. Ils ne sont ni de la Basse Guinée, ni du Fouta… Ils sont tout simplement ceux qui ont pillé le pays et qui veulent l’agenouiller », a répliqué le président Alpha Condé aux promoteurs de l’ethnocentrisme.