Accusée d’avoir armé ses militants, l’opposition répond à Rachid N’diaye

mars 30, 2018 5:08
0

Les opposants réunis en plénière ce vendredi, ont abordé la question relative à la sortie du ministre de la communication guinéenne dans une émission d’une radio étrangère au cours de laquelle, il accuse l’opposition « d’avoir dans ses rangs un groupuscule de militants armés ».

Devant la presse au sortir de leur réunion, Alhousseyni Makanera Kaké s’est dit surpris « des mensonges très graves de la part d’un ministre de la République qui ne fait pas honneur aux fonctions de ministre et à notre pays ».

Pour lui, « aucun homme normal ne peut croire qu’un leader politique peut demander à manifester et demander à ses mêmes militants de tuer d’autres manifestants au cours de la manifestation qu’il a demandé en personne (…) C’est pourquoi, nous,nous avons estimé que le ministre est passé à côté et ce qu’il a posé comme acte, est un coup de sabre dans l’eau, mais qui reflète l’état d’âme de ce gouvernement actuel qui est en perte de repère » fustige Makanera Kaké.

Poursuivant, il a invité Rachid N’diaye à fournir la moindre preuve de ce qu’il a avancé. M. Kaké trouve ces accusations très graves.  « Si ce n’est pas dans un pays comme la Guinée, ces accusations allaient lui coûter très chères ».

Cependant, regrette l’ancien ministre de la communication M. Kaké, « l’opposition se réserve  tous les droits par rapport à l’acte qu’il a commis bien qu’Alpha Condé refuse de faire de ses ministres et de lui-même des justiciables comme tous les guinéens »