Accusée de non-assistance aux victimes des manifestations, la croix rouge guinéenne invoque des raisons de sécurité

0
359

La croix rouge guinéenne répond au Front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui l’accuse de non-assistance aux victimes des exactions policières lors des  manifestations contre le troisième mandat. L’ONG humanitaire invoque des questions de sécurité pour justifier l’absence de ses équipes sur le terrain lors des manifestations.

Dans une lettre ouverte publiée la semaine dernière, Abdouramane Sano interpellait directement le directeur général de la croix rouge internationale pour des manquements observés au niveau de son partenaire local guinéen.

En réaction à ces accusations, le président de la croix rouge guinéenne déclare dans un message dont Guineenews a reçu copie que « l’absence de la Croix-Rouge Guinéenne (CRG) sur le terrain dans le cadre de l’assistance aux victimes lors des manifestations sociopolitiques n’est que circonstancié. »
Poursuivant, Youssouf TRAORE rappelle que « Ses équipes ont déjà porté secours aux victimes des crises sanitaires et sociopolitiques à chaque fois qu’elles surviennent dans notre pays.  Particulièrement de  mi-octobre 2019 à janvier 2020.  Elles ont notamment transporté plusieurs dizaines de blessés vers des structures hospitalières, après leur avoir prodigué les premiers soins, et déposé des dépouilles mortelles dans ces mêmes structures…. »

Dans la même lancée M. Traoré informe que « …depuis lors, les garanties de sécurité sont malheureusement insuffisantes pour que la CRG puisse effectuer ce travail. »

Et de tenter de rassurer que « …le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) et la Croix-Rouge Guinéenne (CRG) vont intensifier leur dialogue bilatéral avec les parties concernées, afin de trouver une solution le plus rapidement possible. » Ajoutant pour terminer que « …dès lors que les garanties de sécurité seront rassurant et suffisantes, la CRG continuera ses services humanitaires, neutres, impartiaux avec la même efficacité de toujours « .

Mais avant cette clôture, dans ce message, Youssouf TRAORE Traoré insiste que « porter assistance aux victimes de violences est une priorité pour nos deux organisations. »

Comme  pour répondre au Front national pour la défense de la constitution que le fait de porter secours aux victimes et autres sinistrés est une vocation de la Croix-Rouge Guinéenne.