Actes de vandalisme à Kankan : Dr Faya soupçonne un agenda caché

0
644

Les actes de vandalisme perpétrés ce lundi à Kankan, suscitent des réactions au sein de la classe, avec la vague de condamnations qui s’ensuit. C’est le cas avec le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Millimono,  qui au-delà de la condamnation de  ces actes, interpelle aussi  les autorités, afin qu’elles fassent toute la lumière sur cette affaire.

«Nous avons été vraiment choqués d’apprendre ce qui s’est passé à Kankan. Ce qui s’est passé là-bas est éminemment politique. Ce n’est pas la première fois qu’on attaque ou qu’on détruise complètement le siège d’un parti politique. J’ose croire que le cas de l’UFDG sera le dernier. Nous condamnons de manière ferme et nous interpelons les autorités à mettre tout en œuvre pour que les coupables et les commanditaires soient arrêtés et conduits devant la justice», a martelé au téléphone de Guinéenews, Dr Faya Millimono.

Le président du BL pense qu’il y a un agenda caché derrière ces actes de vandalisme.

« Les autorités sont en train de dire que c’est un problème entre deux groupes de syndicats. Ce n’est pas cela, ces provocations font suite aux déclarations du président Alpha Condé lui-même qui avait demandé à militants, de se préparer à l’affrontement. Nous soupçonnons aussi derrière cette affaire, une volonté de provocation pour créer le chaos dans le pays, pour qu’il n’y ait pas d’élections. Depuis qu’on a refusé d’organiser les élections législatives en 2018, nous avions dit qu’il y avait un agenda de glissement aussi pour le président de la République», soutient fermement Dr Faya.

Poursuivant, il a en outre fustigé la récupération de ces actes de violences,  par certains citoyens sur les réseaux sociaux.

«Il faut que les gens se ressaisissent. Il faut également que la justice fasse son travail, parce que nous n’accepterons pas que quelqu’un pour des raisons politiques, essaye de  brûler ce pays», prévient le président du BL.