Affaire 100 millions de la SOGUIPAH: en dépit du passage d’une inspection à Diécké, la confusion persiste

0
855

Depuis la publication par Guinéenews de l’article sur le scandale financier portant sur le détournement de 100 millions de francs, un montant représentant les ristournes que la SOGUIPAH verse en guise de ristournes aux sous-préfectures de Diécké et de Bignamou, les lignes commencent à bouger.

Le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation a récemment instruit le gouvernorat de N’Zérékoré de dépêcher dans la zone une mission d’inspection pour situer les responsabilités dans ce dossier de détournement.

Cette mission, composée, entre autres, du directeur de cabinet du gouvernorat Jean Smith Sandy, de l’attaché du gouverneur Fassou Coulibaly, est arrivée le 20 août dernier dans la commune rurale de Diécké.

Une première démarche administrative qui essuie déjà ses premières désapprobations de la population notamment du président du bureau exécutif sous-préfectoral vivant à Conakry, Saoromou Péguitha Pépé. Celui-ci dénonce l’attitude de la mission qui a entendu tous les acteurs impliqués au niveau de Diécké sans convoquer les présumés coupables de cette malversation financière se trouvant du côté de Bignamou.

Joint par Guinéenews, l’attaché du gouverneur, Fassou Coulibaly affirme que la mission a effectivement procédé à des investigations sur cette affaire portant sur les 100 millions mais s’est abstenu de toute communication avant de remonter le rapport de la mission à celui qui l’a commandée. Contrairement tous les commentaires et autres accusations qui fusent en lien avec les autorités administratives de Bignamou, notre interlocuteur les trouve simplement ‘’désolants’’

En attendant la publication du rapport de cette mission du gouvernorat, les suspicions continuent de s’enfler entre autorités locales et populations autour de la destination prise par ces 100 millions de francs.

A suivre.