Affaire 200 mille USD destinés aux familles victimes de covid-19 aux USA : L’équivoque est levée (Officiel)

0
1013

Depuis quelques semaines, une polémique continue d’enfler entre l’ambassade de Guinée à Washington et la communauté guinéenne des États Unis relative au fonds d’assistance que le gouvernement a accordé aux familles des victimes du coronavirus. On situe le nombre de bénéficiaires entre 25 à 50 familles.

La genèse de la nébuleuse…

Le bureau de la « Guinea Commununity of America » regroupant les Guinéens de New York, New Jersey et Connecticut, suite à une réunion de concertation avec la mission permanente de la Guinée a adressé une demande de soutien financier aux familles des victimes guinéenne du coronavirus aux États-Unis. Cette lettre a été écrite le 14 avril 2020 et transmise aux autorités guinéennes par ladite mission permanente de la Guinée auprès des Nations Unies, basée à New York.

Deux jours plus tard, soit le 16 avril 2020, l’ambassadeur de Guinée à Washington, Kerfalla Yansané, a lui aussi adressé une requête aux autorités de Conakry (présidence de la république, Primature et le ministère des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger) sollicitant un appui financier aux familles des victimes éprouvées par la covid-19.

Ainsi, c’est suite à ces deux requêtes d’assistance financière que le gouvernement guinéen a viré deux cent mille dollars américains (200.000 USD) dans les comptes bancaires de l’ambassade de Guinée sans aucune spécification sur la grille de répartition initialement. Mais d’après plusieurs sources concordantes à la présidence de la république, c’est l’ancien diplomate qui aurait joué de tout son poids et de sa proximité avec le chef de l’Etat, appuyé par la Primature, pour qu’il y ait  le déblocage de ce fonds. Et sur le document que Guinéenews© a consulté, le président Alpha Condé a fait des annotations sur le mémo qui a accompagné plutard les fonds virés en indiquant clairement que sur les 200 mille dollars américains envoyés, ce sont 100 mille dollars qui sont destinés aux familles des victimes du coronavirus et les 100 autres mille représentent une provision pour les frais d’honoraires d’avocats qui défendent la Guinée dans les dossiers miniers. Et la présidence de la république, la Primature et le ministère des Affaires étrangères ont tous reçu ce mémo contenant les instructions présidentielles relatives aux 200 mille dollars envoyés de Conakry.

C’est sur la base de ces instructions que l’ambassadeur Yansané, selon ses propres termes a convoqué une réunion virtuelle avec les associations guinéennes le 25 mai 2020 pour expliquer la disponibilité des fonds (100 mille dollars) destinés aux familles des victimes et la grille de partage, soit 1500 dollars par famille. Mais pour en bénéficier, il dit avoir mis une commission de recensement composé du personnel de l’ambassade qui a exigé le certificat de décès et le compte bancaire dans lequel l’argent doit être viré aux familles pour des raisons de traçabilité.

Au sortir de cette réunion, il y a eu des cris partout au sein de la communauté puisqu’étant donné que Mamady Touré le ministre des Affaires étrangères dans sa communication a parlé de 200 mille dollars envoyés à Washington, à ses yeux, il était hors de question que l’ambassadeur Kerfalla Yansané parle de 100 mille dollars.

Bref, il y a eu un déficit abyssal de communication entre les différentes structures gouvernementales relatives à cette situation laquelle avait provoqué une indignation sans fondement chez les membres de la communauté.

Joint par Guinéenews© ce lundi 8 juin 2020, pour connaître ce qu’il en est réellement, Mamady Touré se disant « indisponible », nous a orientés vers le chargé de communication de son département Mohamed Lamine Solano.

« Nous avons largement communiqué sur ce sujet pour lever l’équivoque.  En effet, 200.000 dollars ont été envoyés à Monsieur Yansané Kerfalla, ambassadeur de Guinée à Washington. Comme annoncé par la Présidence, 100.000 dollars représentant le  fonds de solidarité du président de la République à nos compatriotes touchés par le coronavirus, et les 100.000 autres dollars prévus comme honoraires de cabinets d’avocats du gouvernement. Ce sont les propres mots de notre ambassadeur à Washington qui a déjà largement communiqué sur cette polémique venue d’une erreur de communication entre Monsieur le ministre Touré et Monsieur Yansané, qui n’avait pas précisé ce détail au ministre, lors d’un bref entretien téléphonique avant le point de presse du ministre, qui a donc annoncé 200.000 dollars pour Washington, 100.000 euros pour Paris et 10.000.000 CFA pour Dakar », a-t-il précisé.

Suite à cette précision du porte-parole de la diplomatie guinéenne qui a admis un manque de communication entre son ministre et l’ambassadeur, Guinéenews© a contacté de nouveau Kerfalla Yansané pour corroborer les faits.

« Au moment où je communiquais avec le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, son excellence Mamady Touré,  je n’avais pas d’informations sur la répartition des fonds envoyés de Conakry. C’est quand j’ai reçu l’information de la présidence que j’ai informé le ministre en précisant que ce ne sont pas les 200 mille dollars qu’il a annoncés qui sont destinés aux familles des victimes du coronavirus mais bien 100 mille dollars conformément aux directives présidentielles. Et les 100 autres mille dollars représentent une provision des honoraires d’avocats. Et cette information a été donnée non seulement au ministre mais aussi à ma collègue de New York, Fatoumata Sidibé », a déclaré l’ancien argentier guinéen admettant de son côté qu’il y a eu un déficit de communication.

A propos des quinze mille dollars (15.000 USD) distribués aux radios communautaires et aux associations guinéennes

Dans ses échanges téléphoniques avec Guinéenews© dimanche 7 juin 2020, le diplomate guinéen a affirmé pour la première que les 15 mille dollars distribués aux associations de Guinéens et aux radios communautaires, proviennent du budget de l’ambassade et non des 100 mille dollars destinés aux familles.

Cette réaction a suscité la curiosité de Guinéenews©. Ainsi, nous lui avons posé la question de savoir si l’ambassade a reparti  les 15 mille dollars qu’elle a promis aux 4 radios communautaires (500 $ chacune) et les associations (1000 $ chacune), pourquoi cela a coïncidé à la répartition de ces fonds de 100 000$ alloués par l’Etat pour soutenir les familles des victimes du coronavirus, alors qu’en réalité elle aurait dû le faire bien avant puisque les deux fonds sont différents ?

Qu’est-ce que les associations et les radios communautaires ont fait concrètement pour mériter ce traitement spécial ? Une première étant donné que les ambassades en général se plaignent toujours du manque de fonds pour atténuer leurs charges de fonctionnement.

« Compte tenu de la pression due à l’augmentation des décès et en attendant une réponse du gouvernement, l’ambassade a offert 15 000 dollars comme contribution au Fonds de Solidarité créé par les Associations sur la Plateforme créée au début de la crise. C’était un geste pour encourager d’autres contributions en argent ou en nature.  Suite à l’assistance financière du gouvernement, l’ambassade a préféré attribuer les 15 mille dollars aux associations et aux radios communautaires qui ont beaucoup contribué à sensibiliser nos compatriotes guinéens. C’est un grand sacrifice pour l’ambassade, mais c’était le prix à payer pour rassurer les associations. Merci beaucoup », a tranché l’ancien ministre des Mines reconverti diplomate.

Youssouf Boundou Sylla (Canada) avec la contribution de Mady Bangoura (Guinée) et d’Abdoulaye Berlus Diallo (États Unis d’Amérique) pour Guinéenews©.