Affaire 200 milliards : la justice annonce l’ouverture d’une enquête (Parquet)

0

Suite à la publication d’un article sur votre quotidien d’informations Guinéenews portant sur un présumé détournement de plus de 200 milliards de francs guinéens par la ministre de l’Enseignement Technique et Professionnelle, Zénab Dramé, le Parquet de Conakry a enfin décidé ce vendredi 27 novembre d’ouvrir une enquête autour de ce dossier de malversations qui agite depuis tout le pays.

Dans ce communiqué laconique qui a été lu dans le JT de 20H30 ce soir à la télévision nationale, le magistrat parquetier précise que ces enquêtes pourraient éventuellement aboutir à des poursuites pour ‘’détournement ou dénonciation calomnieuse et diffamation’’. Lisez plutôt :

« Suivant communiqué en date du 26 novembre 2020, le gouvernement de la République a fait état d’un prétendu détournement de denier public d’un montant de plus de 200 milliards de nos francs par un membre du gouvernement tel que rapporté par le site d’informations Guineenews et relayé par d’autres médias. Face à cette dénonciation et dans sa mission régalienne de lutter contre toute impunité dans la gestion du denier public, le parquet a décidé de procéder ou faire procéder à des enquêtes et investigations plus approfondies au terme desquelles, des poursuites pourraient éventuellement être engagées conformément aux dispositions pertinentes de l’article 47 du code de procédure pénale. Le parquet rappelle que de telles poursuites seraient initiées soit pour détournement de denier public, soit pour dénonciation calomnieuse et diffamation. »

Lire également ci-dessous des articles en lien avec ce dossier :

http://Affaire 200 milliards GNF: La jeunesse du RPG se désolidarise du gouvernement (déclaration)

http://«Nabayagate » : «j’ai d’autres infos plus sérieuses allant dans le même sens que Guinéenews », dixit Mamady Kaba

http://Affaire 200 milliards – Mise au point de Guineenews© : Ne tuez pas le messager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.