Affaire 28 septembre : la CPI et Me Sako font le point sur la préparation du jugement

0
791

Une mission de la Cour Pénale Internationale s’est rendue à Conakry où elle a rencontré ce vendredi le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Me Cheik Sako. Il s’agit de la 16ème mission de la CPI en Guinée sur le dossier du massacre de plus de 150 personnes (selon un rapport des Nations unies) au stade de Conakry en septembre 2009. La mission conduite par Emeric Rogier, analyste principal au bureau du procureur de la CPI, et le ministre de la Justice ont parlé cette fois-ci de la préparation du jugement.

Au sortir de sa rencontre avec la mission de la CPI, le ministre de la Justice n’a pas voulu donner une date pour la tenue du procès. « Un Comité de pilotage est en train de travailler (sur le procès), bientôt sa prochaine réunion. Donc, le gouvernement guinéen assume sa responsabilité, et va assumer sa responsabilité… En revanche, nous tenons quand même à avoir la maitrise du temps et du rythme. C’est pourquoi, pendant ces évènements du 02 octobre (la fête d’anniversaire de l’indépendance de la Guinée), je n’ai pas souhaité qu’on m’impose quoi que ce soit », a déclaré Me Cheik Sako au micro de la télévision nationale. « Le comité de pilotage est composé de personnes responsables qui vont continuer à travailler… Au moment opportun, ce procès aura lieu », a dit Me Cheik Sako.

Mis en place en avril dernier, après la fin de l’instruction, le Comité de pilotage s’est réuni pour la première fois le 1er juin et pourrait tenir une deuxième réunion le 19 octobre prochain.

Il faut souligner que la mission de la CPI est arrivée au lendemain de la sortie médiatique des avocats du célèbre accusé Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba qui marquait ainsi leur retour après s’être déconstitués six mois plus tôt. Les avocats ont surtout dénoncé les « mauvaises » conditions de détention de leur client, ainsi que le « l’instruction qui a été bâclée».