Affaire 3è mandat : Risque énorme d’affrontements entre anti et pro à Kindia le 4 mai

0
1264
Les acteurs sociopolitiques opposés aux velléités visant à maintenir le président Alpha Condé au pouvoir au-delà de 2020 sont décidés à mener leur combat jusqu’au bout. C’est dans cette logique que le Front national de défense de la Constitution (FNDC), à travers son antenne locale prévoit l’organisation d’un meeting géant à Kindia le 4 mai prochain au stade Fodé Fissa.
Dans sa lettre d’information adressée au maire de la commune urbaine de Kindia, Alsény  Farinta Camara du  Front préfectoral de la défense de la constitution (FPDC), précise que ce meeting vise à informer et à sensibiliser les citoyens sur les dangers liés aux projets de « modification de la constitution, de nouvelle constitution et de glissement du calendrier électoral au-delà du 21 décembre 2020« .
La mairie a accusé réception de cette lettre d’information et n’a pas adressé au FPDC un courrier d’opposition à l’organisation d’un tel meeting, du moins pour l’instant.
Déjà, dans la ville des agrumes, les affiches du FNDC sont présentes un peu partout.
Curieusement, le même jour, le 4 mai, les promoteurs d’un 3è mandat prévoient l’organisation d’un meeting dans la commune urbaine de Kindia pour expliquer la nécessité, selon eux, de continuer avec Alpha Condé au-delà de 2020. C’est là que la situation risquerait d’opposer des anti et pro 3ème mandat à Kindia le samedi 4 mai si ces deux manifestations sont maintenues. Et le pire est à craindre si l’une d’elles est autorisée, et l’autre interdite.