Affaire 3ème mandat : Cellou Dalein déterminé à faire partir Alpha Condé

0
1192

Cellou Dalein Diallo et Abdourahmane Sano, respectivement président de l’UFDG et coordinateur national du FNDC, ont été confinés de force dans la matinée de ce lundi 20 juillet, alors qu’ils devaient sortir marcher dans leurs quartiers avec leurs partisans.

« Moi je n’ai jamais manqué à mon devoir de sortir avec mes militants dans les  manifestations mais ils (les agents forces de l’ordre, ndlr) nous ont barricadés [la route] pour qu’on ne sorte pas. Et on a dit comme la manifestation est interdite et la réquisition est faite à l’armée, aux forces de défense et de sécurité, que chacun manifeste dans son quartier. Et c’est ce qui a été fait. Abdourahmane Sano est complètement encerclé chez lui », a souligné le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Cellou Dalein Diallo a ensuite dénoncé les tentatives d’arrestations d’Ibrahima Diallo et du Dr Ben Youssouf Keita afin d’étouffer la manifestation de ce lundi : « […] Beaucoup d’autres leaders sont recherchés depuis hier. C’est le cas du Dr Ben Youssouf Keita, ancien député de l’UFDG, et d’Ibrahima Diallo, chargé  des opérations au FNDC. Ces arrestations préventives ont commencé et ceux qui n’étaient pas visés directement par ces arrestations préventives comme moi, Abdourahmane Sanoh et d’autres, nos concessions sont encerclées. »

Malgré ces situations, le président de l’UFDG insiste sur le fait qu’Alpha Condé partira à la fin de son second mandat : « On va continuer ce combat car il est noble. M. Alpha Condé a terminé son second mandat, il faut qu’il parte. On n’accepte  pas un troisième mandat. Il faut qu’il respecte son serment, qu’il respecte les lois de la République. Il faut qu’il soit organisé des élections transparentes et équitables, inclusives sur la base d’un fichier consensuel qui reflète fidèlement l’état du corps électoral et que la compétition soit saine. »