Affaire 3ème mandat : le RPG vole au secours de l’Ambassadeur russe à Conakry

0
1102

Le discours «controversé» de l’Ambassadeur de la République Fédérale de la Russie, tenu à l’occasion de la traditionnelle présentation des vœux de nouvel an des corps diplomatiques accrédités en Guinée au chef de l’Etat Alpha Condé, a été ce samedi 12 janvier, l’objet d’un décryptage au siège du parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel à Gbessia. C’est le député uninominal de Kissidougou, Sinkoun Camara qui s’est prêté à cet exercice, a-t-on constaté sur place.

Selon l’honorable Sinkoun Camara, «étant le doyen des diplomates, l’Ambassadeur russe n’a dit que ce qu’il a constaté après huit ans de service en Guinée. Son pays, la Russie a été parmi les premiers pays à reconnaitre l’indépendance guinéenne. Il n’a dit que la vérité tout en  véhiculant les messages de paix».

«Il a dit que la Constitution n’est ni un dogme ni le Coran encore moins  la Bible, qu’elle a été mise en place par le peuple de Guinée. Comme c’est le peuple qui l’a mise en place, que c’est lui seul qui peut aussi la modifier», a-t-il expliqué.

A en croire Sinkoun Camara, le diplomate russe a fait savoir dans son discours que la grève est constitutionnelle, mais qu’elle n’a pas dit d’empêcher les autres à vaquer à leurs occupations. «Il a également félicité le chef de l’Etat pour la mise en place des PA (Points d’Appui) qui, selon lui, est une mesure de sécurité pour tout le monde, y compris même les diplomates».