Affaire 3ème mandat : l’UFR appelle à une offensive des Guinéens pour mettre en échec le projet

mars 16, 2019 5:45

L’affaire d’un troisième mandat pour le président Alpha Condé et le déguerpissement de Kaporo-rails ont été au centre de l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines (UFR) qui s’est tenue ce samedi 16 mars à Conakry. C’était sous la présidence du député Saikou Yaya Barry, le Secrétaire exécutif du parti.

 

Visiblement très remonté contre les promoteurs du 3ème mandat, Saïkou Yaya Barry a vivement fustigé ces derniers qui ‘’sont en train d’agir contre l’intérêt de la nation’’.

 

« Ce qu’on est en train de mélanger en Guinée, ceux qui sont envoûtés par l’argent, ce sont eux qui veulent tout perturber dans notre pays, ce sont eux qui veulent opposés les citoyens. Le démon de l’argent a envahi un certain nombre de personnes dans ce pays. Ce qui a commencé au palais du peuple (la manifestation de soutien au 3ème mandat de la Coordination des partis alliés à la mouvance NDLR), nous étions en défensive, mais je demande aujourd’hui à tous les citoyens épris de justice et de paix d’être à l’offensive contre les renégats de la nation. Je demande, pas seulement à ceux qui sont venus au siège de l’UFR, mais à tous les jeunes de Guinée et à toutes les femmes de Guinée de se lever contre les renégats qui veulent piller le pays, qui veulent détruire la Guinée et qui veulent changer notre constitution. Ces gens-là, il faut les mettre hors d’état de nuire, il faut les indexer, il faut les empêcher de vivre, il faut les châtier. Ces gens-là sont des anti-guinéens», a lancé le député Saïkou Yaya Barry sous les acclamations des militants qui ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Non au 3ème mandat ».

 

Dans la même lancée, le Secrétaire exécutif de l’UFR a ajouté : «ce que les Guinéens n’ont pas compris, c’est que Alpha n’aime pas les Guinéens. Quelle que soit l’ethnie, il est en train d’utiliser les Guinéens. Ceux à qui on distribue de l’argent, ceux-là qui sont envoûtés par l’argent, ce sont eux qui ne veulent pas le bonheur de ce pays. On donne de l’argent à ceux-là pour mélanger les Guinéens et compromettre leur avenir.»

 

Pour Saïkou Yaya Barry, la situation dans laquelle se trouve la Guinée aujourd’hui ne doit pas être prise à la légère. « La situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui n’est pas à prendre à la légère. Ne faites pas de cela de l’amusement. Ce qu’ils ont commencé petit à petit, c’est ce qui risque de nous déborder. Alors, ça doit s’arrêter», a lancé le député de l’UFR aux militants dudit parti qu’il invite à se lever pour contrecarrer le projet de 3ème mandat dans l’œuf.