Affaire 9 millions de dollars bloqués à Dakar: le ministre Mamy dément les accusations et porte plainte

septembre 21, 2018 2:04
0

« Je tiens à affirmer fermement qu’il s’agit là de fausses informations, grossièrement  montées de toute pièce dans l’unique dessein de nuire à mon image, à mon honneur.» Telle a été la ligne de défense développée ce vendredi 21 septembre par le ministre des Postes et Télécommunications, Moustapha Mamy Diaby à la faveur d’un point de presse qu’il animait sur le  »blocage » de son compte bancaire qui serait crédité de 9 millions de dollars USD à Dakar, au Sénégal.

Il y a quelques semaines, certains sites d’informations de la place ont rapporté qu’un compte de Moustapha Mamy Diaby serait bloqué à Dakar à cause d’une transaction douteuse de 9 millions dollars.

Pour le chef du département des Postes et Télécommunications, il s’agit de ‘’fausses informations grossièrement montées de toute pièce dans l’unique dessein de nuire à son image, à son honneur et celui du gouvernement, directement  ou indirectement’’.

Ceux qui ont rapporté ces informations, indique le ministre Diaby, sont simplement animés de mauvaise foi. «La mauvaise foi est d’autant plus perceptible qu’à aucun moment, les auteurs des articles diffamatoires n’ont essayé de prendre contact avec moi pour prétendre vouloir vérifier la teneur de leurs informations qui ne sont que des allégations, ignorant sciemment un des critères de base de la qualité de l’information, l’impartialité », a-t-il déploré.

Selon le ministre, ces accusations ‘’mensongères’’ ne resteront pas sans suite. Moustapha Mamy annonce avoir saisi les autorités compétentes. A l’en croire, son avocat a déjà saisi la Haute Autorité de la Communication (HAC) et le tribunal pour ‘’obliger’’ les signataires des différents articles ‘’mensongers’’ à présenter la preuve de leurs allégations ou en assumer les conséquences.

Il faut, par ailleurs, noter que le ministre Moustapha Mamy Diaby n’a voulu répondre à aucune question des journalistes après sa déclaration. Il affirme que toute personne intéressée au sujet, peut contacter son avocat.