Affaire Bolloré : Cellou Dalein dément avoir des actions à GETMA International

mai 10, 2018 6:32
0

Le chef de file de l’opposition guinéenne est accusé par certains d’avoir des actions à Getma International. Il aurait, selon ses détracteurs, influencé l’attribution du marché du Terminal à conteneurs du port autonome de Conakry en faveur de cette société de droit français. En marge de la conférence de presse animée ce jeudi 10 mai à Conakry par l’opposition, Cellou Dalein Diallo a démenti ces allégations et dit n’avoir connu ni Bolloré encore moins Getma.

« Je ne connais ni Bolloré ni Getma Intenrational. Maintenant on accrédite que j’ai des actions à Getma et que j’aurais peut-être contribué à favoriser Getma. Mais comment est-ce possible », s’est-il interrogé tout en rappelant de passage qu’il avait quitté le gouvernement en 2006 alors que l’appel d’offre attribuant le marché à Getma International est lancé deux ans plus tard : « J’ai quitté le gouvernement en avril 2006, alors que l’appel d’offre pour l’attribution du terminal à conteneurs a été lancé en 2008. Comment étant à l’extérieur ou même en Guinée je peux influencer l’attribution du marché à Getma International. »

Pour Cellou Dalein Diallo, ces accusations contre lui visent à déplacer le débat sur l’affaire de Bolloré accusé de corruption par la justice française dans l’attribution des concessions des ports de Lomé et de Conakry : « […] Mais vous savez qu’il y a une stratégie au niveau du pouvoir, c’est de déplacer le débat, le mettre ailleurs, mais pas là où il y a la plaie. Sinon on ne peut vraiment pas dire que Cellou en est pour quelque chose aussi bien dans l’attribution du marché à Getma que dans le retrait du marché pour son attribution à M. Bolloré. Je n’ai rien fait. » Plus loin, il explique tout cela est vérifiable : « Lorsqu’on constitue une société, on fait les statuts  qu’on dépose. Et on peut aller vérifier. C’est accessible au public. On ne peut pas dire que les  statuts de la société ne sont pas accessibles. Getma International est une société de droit français qui est en France. Getma Guinée est la propriété de Jean-Jacques Grenier, c’est ici. Il faut vérifier. Moi je n’ai aucune participation dans ça et je n’ai joué aucun rôle ni dans l’attribution, ni dans l’annulation. Mais lorsque les gens sont coincés, ils cherchent à déplacer le débat. »