voir Plus
    lundi, 12 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Affaire cocaïne : le DG de la police  et le patron de la DPJ réagissent

    Le directeur général de la Police nationale, l’Inspecteur général Ansoumane ‘’Bafoé’’ Camara, entouré par l’ensemble de ses directeurs centraux a conféré avec la presse mardi 9 mars 2021. Au cours de la rencontre, le DG lui-même et le directeur central de la police judiciaire (DCPJ), le contrôleur général Aboubacar Fabou Camara ont été interpellés sur l’affaire de la disparition d’une bonne quantité de cocaïne saisie sur des étrangers.

    En réponse, le DG, l’inspecteur général Ansoumane Camara a reconnu que cette affaire de drogue est partie de son département avant de préciser que la saisie a été faite par la Brigade Anti-Criminalité (BAC) 10.

    «Il a été décidé d’orienter le dossier à la Direction Centrale de la Police Judiciaire parce que, c’est elle qui a en son sein une division chargée de drogue dure. Aujourd’hui, le dossier se trouve dans la main de la commission rogatoire dirigée par le doyen des juges d’instruction. C’est au juge de dire qui est inculpé et qui ne l’est pas, à ma connaissance, il n’y a que quatre ou cinq porteurs de tenue qui sont aux arrêts. Je ne peux rien dire de plus sur le dossier parce que je ne suis pas de la commission rogatoire et non plus de la justice», a-t-il expliqué.

    Dans la même logique, il a laissé entendre qu’il a été personnellement entendu le vendredi dernier. «J’ai donné ma version des faits, personne n’est au-dessus de la loi. Mille fois que la commission rogatoire aura besoin de moi, je répondrai mille fois parce que je ne me reproche rien. Nous sommes des agents assermentés, quand on tue, on doit le reconnaître. Quand on vole, on doit aussi le reconnaître. Si nous commettons des infractions prévues par la loi, nous sommes doublement sanctionnés. Tenez-vous bien que chez nous, l’infraction est personnelle», a-t-il fait savoir aux journalistes présents.

    Sur la même question de cocaïne, le directeur central de la police judiciaire, le Contrôleur général Aboubacar Fabou Camara dira : « J’ai préféré garder pour le moment, à titre personnel le silence, c’est volontaire. Parce que je suis un chef de service de la police judiciaire membre de la commission rogatoire. J’ai été saisi au même titre que l’Office Centrale Anti-Drogue (OCAD). Je ne peux pas m’exprimer sur une enquête qui est en cours bien que les gens se permettent de faire sortir des éléments, ce qui est d’ailleurs préjudiciable aux actes qui sont posés. Moi je ne fais pas de commentaire, je peux simplement rassurer tout un chacun que tout ce que j’ai appris au même titre que vous, ne sont pas du domaine de la vérité. Je peux donner cette assurance. Si la drogue s’est retrouvée sur le territoire national, il y a quelqu’un qui l’a amenée. On avait réussi à enlever carrément  les réseaux de trafic de drogue en Guinée. La police nationale est compétente pour lutter contre la drogue en République de Guinée (…)», a-t-il dit.

     

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE