voir Plus
    lundi, 12 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Affaire cocaïne : voici les trois missions assignées à la commission rogatoire  

    Peu avant la présentation du résultat partiel de son enquête, le directeur de l’Office Central Anti-Drogue et son adjoint sont largement revenus sur la mission de la commission rogatoire mise en place par le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance (TPI) de Dixinn pour faire toute la lumière sur la saisie de 21 sacs de cocaïne dans une villa à Nongo, en haute banlieue de Conakry.

    D’après le directeur central adjoint de l’OCAD, commissaire Ibrahima Kalil Camara, la commission rogatoire a trois missions principales. La première est de savoir si cette quantité de drogue débarquée sur le sol guinéen était spontanée au réelle.

    « Pourquoi spontanée ? Parce que les cartels de drogue peuvent embarquer la drogue à destination d’un pays bien donné mais, ils peuvent être empêchés de débarquer dans ce pays et spontanément, ils débarquent dans un autre pays avec un recrutement spontané. Pourquoi réelle ? Il s’agit de savoir si c’est une filière bien structurée à partir des pays de production pour être débarquée en Guinée », a-t-il expliqué.

    Dans la même logique, le colonel Ibrahima Kalil Camara a indiqué que la commission avait aussi pour mission de rechercher toute personne civile ou militaire liée à cette affaire et la présenter devant le procureur de la République près le TPI de Dixinn.

    Pour la troisième mission, il a rappelé que les cartels de drogue peuvent déstabiliser un pays. C’est pourquoi, a-t-il dit, la commission avait pour mission de chercher à savoir si ce débarquement ou le dépôt de drogue sur le sol guinéen n’est pas une stratégie pour déstabiliser le pays.

    Pour sa part, le Colonel Farimba Camara, Directeur de l’OCAD et par ailleurs coordinateur de la commission rogatoire a déclaré qu’ils ne feront du tort à personne mais qu’ils vont agir conformément à la loi.

    « Il n’y aura aucune exaction ! Les gens parleront librement et reconnaîtront leurs faits. Issa Keita est un grand témoin dans cette affaire, bien avant la saisie, il a été témoin, pendant la saisine, il est témoin », a-t-il précisé.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE