Affaire de primes du Syli A : le directeur national des sports met les points sur les i

0
475

Depuis son match amical international contre l’équipe de Cap-Vert à Faro, au Portugal, le Syli National sénior, y compris l’encadrement, est en proie à un malaise collectif lié au non-paiement des primes de match. Devant la persistance de ce climat délétère, le ministère en charge des Sports via sa direction nationale, a animé ce mercredi 14 octobre un point presse à Conakry.

Au cours de cette sortie face à la presse, Lancinet Kabassan Kéita est largement revenu sur le dernier arrêté conjoint daté du 10 mars portant sur les modifications relatives aux primes des sélections nationales.

D’après lui, c’est suite au rapport d’audit réalisé après la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en Egypte qu’il a été demandé de revoir les primes accordées aux équipes nationales et leurs encadrements. D’où, a-t-il précisé, la signature de cet arrêté conjoint par le ministère des Sports et celui du Budget.

« Au mois d’avril, le ministère a remis cet arrêt aux fédérations notamment celle de football afin de le vulgariser auprès des sportifs. Donc, c’était aux associations de relayer cet arrêt aux sportifs. Conformément à l’arrêté conjoint dans son article 5, excepté les matchs amicaux, les primes des matchs officiels et d’objectif ont été fixés comme suit :

Pour le Syli Sénior :

-La prime de victoire à domicile pour joueurs et encadrement d’appui : 1.500 dollars ;

-Encadrement d’appui : 500 dollars

Prime de déplacement pour joueurs et encadrement technique : 2000 dollars.

Encadrement d’appui : 2000 dollars ;

Primes de victoire à l’extérieur pour joueurs et encadrement technique : 2000 dollars ;

Encadrement d’appui : 500 dollars ;

Prime de match nul à l’extérieur pour joueurs et encadrement technique : 2000 dollars.

Encadrement d’appui : 500 dollars.

a