Affaire « faux » fonctionnaires  : le Procureur de Kaloum fait le point sur le dossier

0
578

Alors que la vacance judiciaire est en cours depuis le début de mois d’août, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kaloum a fait le point ce lundi 10 août sur quelques dossiers sensibles. Parmi ceux-ci, le dossier dit  »des matricules ». Le procureur a indiqué que ce dossier est prêt à être jugé.

En effet, il s’agit du dossier de quelques 2 000 fonctionnaires qui ont bénéficié d’un arrêté ministériel alors que ceux qui prennent leurs salaires sont différents. Ils se sont constitués en un collectif et ont saisi le tribunal de première instance de Kaloum à travers leur avocat. « Pour certains, ils sont sans salaire depuis deux ou trois ans, pour d’autres c’est depuis un an », a indiqué le procureur Alpha Seny Camara. « Il s’agit d’une sorte de substitution, naturellement à coup de corruption », a-t-il poursuivi.

« Toutes les personnes qui sont visées par cette procédure vont être renvoyés et le dossier va être enrôlé pour jugement. Il faut éviter que ce genre de comportement persiste dans le pays. On ne peut pas engager des cadres de différentes hiérarchies (A, B et C) et voir d’autres personnes profiter de leurs matricules. C’est extrêmement grave », a dit le procureur, qui a promis de tout faire pour que les responsables de cette « substitution » soient démasqués et condamnés. « Naturellement, il reviendra au juge de nous suivre ou pas », a-t-il précisé.

Le procureur a indiqué que les salaires de ces fonctionnaires bénéficient aujourd’hui à des mécaniciens, des chauffeurs et autres personnes qui sont loin d’être des fonctionnaires.