Affaire faux passeports : un journaliste de la RTG mis aux arrêts par les Services spéciaux

711

Plusieurs faux passeports destinés aux Guinéens de l’étranger ont été saisis et présentés ce jeudi 14 janvier à la presse par les services spéciaux de la Présidence chargés de la lutte contre la drogue et le crime organisé. Un journaliste de la Radio-Télévision Guinéenne (RTG), du nom de Mamadou Cellou Diallo a été mis aux arrêts pour tentative d’expédition d’un faux passeport à l’étranger.

D’après le commissaire principal de police, Mohamed Mazo Mansaré, chargé de la communication des services spéciaux, il s’agit de la fraude documentaire portant sur les passeports ordinaires guinéens.

 « Il y a trois jours, Mamadou Cellou Diallo, journaliste à la Radio-Télévision Guinéenne a voulu faire expédier un passeport en destination de l’Europe. Vérification faite par les services compétents, nous nous sommes rendu compte qu’il s’agit un faux passeport. Interrogé comment il a obtenu le passeport, il a déclaré qu’en 2017, il a été à la Direction Centrale de la Police de l’Air et de Frontière (DCPAF) au ministère de la Sécurité où il a rencontré un monsieur X avec lequel, il a discuté l’établissement d’un passeport moyennant 700 000 fg.  Alors qu’en 2017, le type de passeport qu’il détient n’était plus valable en Guinée », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : « depuis un certain temps, le ministère de la Sécurité et de la Protection Civile a pris toutes les dispositions relatives à l’obtention d’un passeport.    Aujourd’hui, la Guinée a des documents de voyage hautement sécurisés. C’est dans ce cadre qu’un accord a été signé entre DHL (société de transport de colis et courriers, NDLR) et les services spéciaux dans le cadre de l’authentification des passeports en partance pour l’étranger. Chaque fois qu’un passeport doit être expédié, nous sommes saisis pour l’authentification. DHL étant un service compétent, il a saisi plusieurs faux passeports. » 

Dans son intervention, le commissaire Mohamed Lamine Kaba, en service à la direction centrale de lutte contre la drogue et le crime organisé, a précisé que le journaliste Mamadou Cellou Diallo, n’a rien à avoir avec les modes de dissimulations des faux passeports. Par contre, a-t-il fait savoir, il y a des réseaux qui confectionnent des faux passeports. « D’après le service de sécurité de DHL, il y a des gens qui dissimulent les faux passeports dans les chaussures de fabrication locale », a-t-il révélé. 

Interrogé, Mamadou Cellou Diallo, journaliste à la Radio-Télévision Guinéenne est revenu sur les circonstances de son arrestation.

 « J’ai aidé un jeune en 2017 à obtenir son passeport avant son voyage au Maroc. En partant, il m’a laissé non seulement son passeport mais aussi, tous ses dossiers notamment, sa carte d’identité nationale, son extrait d’acte de naissance au cas où il arrivait à traverser la mer.  Il m’a aussi laissé une somme d’argent. Quand il est parti, avec mon boulot et quelquefois aussi je suis en voyage, je lui ai dit au cas où il a besoin de ses documents, comment allons-nous faire ?  C’est ainsi qu’il m’a dit de les remettre à son grand frère qui loge à la Cimenterie. C’est ce dernier qui m’a dit qu’il veut expédier le passeport, je lui ai dit de passer au bureau du colonel Tiégboro Camara. Quand il a été arrêté, il m’a dénoncé. Je demande pardon aux confrères pour avoir sali l’image de la corporation, ce n’est pas notre rôle», s’est-il confessé.

Lire vidéo:

Facebook Comments