Affaire Gaoual & Cie : Me Béa donne les motifs du renvoi du dossier devant le tribunal pour enfant

0
851

Comme prévu, le responsable de la communication de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée ( UFDG) Ousmane Gaoual Diallo a été entendu ce jeudi 21 janvier par le pool de juges en charge de l’instruction du dossier sur les violences post-scrutins d’octobre 2020. Mais, en raison de son état de santé fragile – mercredi, il a été évacué d’urgence à l’hôpital Ignace Deen à cause d’un furoncle sous sa paupière inférieure gauche -, il n’a été entendu que brièvement avant de retourner à la Maison centrale.  » En tout cas ça s’est bien passé « , a indiqué à Guinéenews son avocat, Me Salifou Béavogui, communément appelé avocat des causes difficiles ou du bas peuple.

Il faut rappeler qu’Ousmane Gaoual n’est pas seul dans ce dossier actuellement en instruction préparatoire. Lundi, Cellou Baldé avait déjà été entendu par le pool de juges d’instruction. Les opposants Chérif Bah, Abdoulaye Bah et Etienne Soropogui, actuellement en prison, sont également concernés.

Pourquoi le tribunal pour enfant ?

Ousmane Gaoual et Cie pourront être jugés par le tribunal de première instance de Dixinn. En attendant, c’est le tribunal pour enfant, qui a délocalisé l’instruction au tribunal militaire, qui est en charge du dossier. Selon Me Salifou Béavogui, cela à l’esprit du Code de l’enfant.  » Quand une personne majeure et une personne mineure sont poursuivies pour les mêmes faits, la compétence est transférée au tribunal pour enfant. C’est une juridiction d’exception… Après l’enquête, le juge d’instruction pour mineur fait la scission « , a expliqué l’avocat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.