Affaire Kaporo rails: comme du berger à la bergère, Dr. Saloum répond à Dalein

0
500

«Il faut que les gens cessent de réfléchir en termes de maninka, soussou, forestier ou encore en peul. Réfléchissez en bon guinéen tout court et c’est ce qui peut être utile à nous tous. L’homme qui s’est battu plus de 40 ans pour tirer ce pays de l’ornière, ne peut pas fermer les yeux sur les malheurs de sa population. Il agit dans l’intérêt commun de son peuple.»

Le sujet de déguerpissement de Kaporo rails et Kipé2 a été largement débattu ce samedi 16 mars au siège du RPG Arc-en-ciel à Gbessia. C’était à la faveur de l’assemblée générale traditionnelle du parti.

Prenant la parole, le Secrétaire général du parti et également premier vice-président de l’Assemblée nationale, Dr. Saloum Cissé a déclaré qu’on ne peut pas contourner pas la vérité comme une montagne.  

Sans nommer Cellou Dalein-qui n’a guère manqué de fustiger au cours d’une récente sortie médiatique la façon dont est mené le déguerpissement à Kaporo Rails et Kipé2- ( lire aussi:  Dalein à Alpha Condé à propos de Kaporo Rails : « On se demande s’il est Guinéen »), Dr Saloum Cissé a clairement répondu que tous ceux qui estiment que ces actions gouvernementales dans ces zones sont politiquement motivées ou orientées, se trompent de jugement.   

Pour lui, Conakry est une ville qui a besoin d’être construite. «C’est un passage obligé. Partez dans les autres capitales telles que Dakar, Abidjan…, vous ne verrez jamais une habitation aux abords de la mer. La mer est un bien commun pour tous. Même si vous avez le titre foncier, quand l’Etat a besoin d’un domaine pour cause d’utilité publique, il peut te dédommager et te recaser ailleurs. Cela se passe dans tous les pays du monde. Ceux qui sont en train d’orienter politiquement les actions du gouvernement, se trompent. Le guinéen est politiquement bien formé. Si quelqu’un veut construire, il soit se donne le temps de venir consulter le département en charge de l’Habitat pour éviter tout désagrément par la suite. Seuls les services relevant de ce ministère sont habilités à attribuer les domaines de l’Etat et qui savent quelles sont les zones réservées. Les opérations de déguerpissement qui sont en train de se dérouler à Kaporo rails et Kipé 2 ne concernent pas une seule ethnie. Il faut que les gens cessent de réfléchir en termes de maninka, soussou, forestier ou encore en peul. Réfléchissez en bon guinéen tout court et c’est ce qui peut être utile à nous tous. L’homme qui s’est battu plus de 40 ans pour tirer ce pays de l’ornière, ne peut pas fermer les yeux sur les malheurs de sa population. Il agit dans l’intérêt commun de son peuple», a-t-il conclu.