Affaire lynchage de Soua Kolié-Kallo à Faranah: l’audience s’ouvre sans la partie civile

juillet 25, 2018 6:42
0

Longtemps attendu, le dossier sur le lynchage de deux hommes dans la sous-préfecture de Sangardo, préfecture de Kissidougou en janvier 2017, a été ouvert lundi 23 juillet. C’est sous haute surveillance des éléments de l’escadron mobile N°13.

Les 40 personnes mises en cause dans ce dossier, sont poursuivies par le parquet pour ‘’association de malfaiteurs, meurtre suivi d’actes de barbarie, coups et blessures volontaires, destruction d’édifices privés, vol et complicité.’’

Il faut rappeler qu’après la lecture des chefs d’accusation et les tout premiers débats, le président audiencier a décidé de renvoyer le procès à ce mercredi pour permettre la comparution des parties civiles qui était absente à l’ouverture.

IL faut par ailleurs rappeler que ce meurtre remonte au 3 janvier 2017, date à laquelle ont éclaté dans la Sous-préfecture de Sangardo des émeutes ayant coûté la vie à deux hommes. Il ressort du procès verbal du pool de magistrats qui a été chargé d’investiguer sur ce lynchage, que c’est un véhicule de marque Rav4 d’immatriculation étrangère à bord duquel se trouvaient Koly Soua Kolié (lynché), Mamady Kallo (lynché) et Telly Bongono  qui a heurté un bœuf qui traversait la route nationale N°2 Faranah-Kissidougou. Une dispute éclata entre Koly Soua Kolié qui conduisait le véhicule et Moussa Mara du secteur Madina qui pourchassait le bœuf et que Koly Soua exigeait de Moussa Mara la réparation de son véhicule endommagé. Par la suite, Koly Soua Kolié embarquait le garçon Mory Traoré, alias Douty qui suivait la scène dans son véhicule à l’effet de lui montrer le domicile de Moussa Mara de Madina qu’il soupçonnait être le propriétaire de cet animal. Une rumeur circulait spontanément alors à Hèrèmakono, un secteur situé à 18 km de Sangardo qu’un automobiliste, en direction de Sangardo aurait enlevé Mory Traoré, alias Douty. Ainsi, une foule en colère érigeait un barrage au niveau de la sous-préfecture de Sangardo. Cette foule venue de Hèrèmakono (Carrefour), Kambéréndou, Madina, Sangardo-centre et environnant se sont attaqués au poste de la gendarmerie de Sangardo, et se sont saisis de Koly Soua Kolié et Mamady Kallo leur a donné volontairement la mort et porté des coups et blessures volontaires à Telly Bongono.