Affaire mairie de Matoto : la justice délibérera ce jeudi

0
1114

Le procès sur le recours en annulation de l’élection du bureau exécutif communal de Matoto, introduit par le candidat de l’UFDG Kalémodou Yansané, a été appelé ce mercredi 13 février  au TPI (Tribunal de Première Instance) Mafanco.

Alors que la défense a soulevé la nullité du procès tout en sollicitant la validation de l’élection du candidat du RPG Arc-en-ciel, Mamadouba Toss à la tête de la mairie de Matoto, la partie civile, quant à elle, a souhaité que le Tribunal annule l’élection de celui-ci en ordonnant la poursuite de l’élection du 15 décembre 2018 pendant lequel, le candidat de l’UFDG a eu «23 voix sur les 45 conseillers», a défaut de pouvoir renvoyer l’affaire devant la Cour Suprême. Madame la juge, Djénabou Dongol Diallo a préféré souverainement mettre le dossier en délibéré pour ce jeudi 14 février à 14 heures.

Dans la salle d’audience, la partie civile a déploré la présence dans cette affaire de l’Agent Judiciaire de l’Etat. Me. Salifou Béavogui a déclaré que l’Agent Judiciaire de l’Etat n’a ni la qualité encore moins la compétence de s’inviter dans ce dossier. A sa suite, Me. Alsény Aïssata Diallo a regretté l’absence de la Haute Cour de justice. «S’il y avait cette Haute Cour de Justice, le ministre de l’Administration et de la Décentralisation aurait été condamné à perpétuité. Parce qu’il a posé  assez d’actes illégaux dans ce dossier», a-t-il accusé

La défense par la voix de Me. Kabinet Korala Kéita a rappelé que c’est le 12 février que  son client Mamadouba Toss Camara a reçu l’exploit de citation par le canal d’un huissier pour comparaître le lendemain. Alors que, a-t-il fait savoir, la loi prévoit huit jours si les parties se trouvent dans la même localité.