Affaire OGP: à peine repris, le procès de Paul Moussa à nouveau renvoyé

février 18, 2019 4:48

Repris ce lundi suite à la décision de la Cour d’appel de rejeter la récusation du juge, le procès de l’ancien directeur général de l’Office Guinéen de la Publicité (OGP) Paul Moussa Diawara, a été renvoyé au 4 mars 2019. Pour cause, le principal avocat dans ce dossier, Me Salifou Béavogui, présent au tribunal de Dixinn pour le dossier de Grenade,  était absent à l’audience du tribunal de première instance de Kaloum.

Paul Moussa Diawara et son ancien collaborateur Inza Bayo ont récusé en décembre dernier le juge alors qu’on tendait vers les plaidoiries et réquisition. L’agent judiciaire de l’Etat avait estimé que ce n’était qu’une manœuvre «dilatoire». «Nous estimons que c’est purement du dilatoire. Le moment venu, nous l’estimons, le droit sera dit sur cette nouvelle demande de récusation pour que ce dossier puisse à son tour connaître très rapidement une suite au tribunal correctionnel de Kaloum», nous avait confié Me Mory Doumbouya, l’agent judiciaire de l’Etat, lors d’un entretien téléphonique.

La demande récusation rejetée, l’affaire devrait reprendre le février dernier avec le même juge Ibrahima Kabèlè Bangoura, mais l’affaire avait été renvoyée à la date d’aujourd’hui en raison de l’absence de l’avocat des prévenus au pays.

Il faut rappeler que Sékou Camara, le directeur de l’Office Guinéen des Chargeurs (OGC) qui était également poursuivi pour malversations financières, a été condamné à cinq ans de prison avec sursis et au paiement d’une amende de 20 millions de francs guinéens. En plus de la peine de prison et de l’amende, le tribunal a condamné les prévenus à la restitution de la somme détournée avec une mesure spéciale de confiscation de leurs biens. Pour  l’agent judiciaire de l’Etat, il y a eu « trop de clémence dans la décision » du juge. L’avocat de monsieur Camara, lui aussi insatisfait de la décision, a fait appel de la décision.

Après l’OGP, l’ex-OGC et la Lonagui – dont le directeur général devrait bientôt faire face à la justice–,le Premier ministre Kassory Fofana a ordonné des missions de vérification à la douane, aux impôts, à l’ANAIM, au Patrimoine bâti public et à la SGP.