Affaire QNET: accusée d’avoir escroqué plus de 2 milliards GNF, Salématou Camara se défend et assène ses vérités

0
1085

Salématou Camara est poursuivie pour avoir escroqué un montant de plus de deux milliards de francs guinéens. Elle a été présentée par la presse ce vendredi 14 juin par les services spéciaux chargés de la lutte contre la drogue et le crime organisé.

Dans sa déclaration, l’Officier Mohamed Manzo Mansaré qui est le porte-parole des services spéciaux, a fait savoir que cette dame est une rabatteuse. C’est-à-dire celle qui servait d’intermédiaire entre la population et les responsables de QNET.

« Grâce à la collaboration des victimes, nous avons mis main sur Salématou Camara. Interrogée, elle estime que le montant s’élève à plus de deux milliards de francs guinéens qu’elle a remis aux responsables de QNET. Aujourd’hui, elle se considère comme une victime. Elle a été en Malaisie et à Dubaï pour apprendre le fonctionnement de QNET. Mais très malheureusement, c’est elle qui est poursuivie par d’autres victimes. Elle reconnait avoir reçu de l’argent. Elle va être déférée devant les juridictions compétentes ce jour même. Je rappelle que QNET est une entreprise qui n’appartient à personne. QNET n’a que des Représentants Indépendants (RI). Ce qui veut dire qu’il y a un seul chef et plusieurs sous-chefs. Ce seul chef a réussi à faire venir des ivoiriens et autres pour installer cette activité illégale chez nous. », a-t-il dit.

Devant les médias, Salématou Camara s’explique : «je suis représentante indépendante de QNET. J’ai fait un achat depuis 2014 avant de devenir RI. Avant, les gens procédaient à l’achat grâce au QNET. Aujourd’hui, tout le problème en Guinée, est que les gens font des achats et les produits ne leur sont pas livrés. Comme les gens n’ont pas reçu de produits, ils demandent leur argent, chose qui est tout à fait normale. Aujourd’hui, ceux qui n’ont pas reçu leurs produits, me suivent pour leur argent alors que je n’ai mangé un franc. Si quelqu’un te donne de l’argent et il n’a rien au retour, cela veut dire que nous avons menti à travers nos chefs. Je faisais chaque jour mon contre-rendu à mes chefs à hauteur de 20 à 25 millions de francs guinéens. Donc chaque semaine, je pouvais déposer plus 100 millions de francs guinéens. Le prix des produits varie entre 6 à 7 millions de francs guinéens. Le peu que j’ai gagné depuis 2014 avec QNET, j’ai pu rénover la maison de mon père et je me suis acheté une voiture plus les différents voyages sur Malaisie et Dubai. »

Lire vidéos: