AFPI : le gouverneur Lounceny Nabé fait son bilan et  passe la main à son homologue tanzanien

0
996

On se rappelle qu’en mai 2018 les autorités de la Banque centrale avaient organisé le 6ème table ronde annuelle des dirigeants de l’Initiative africaine des politiques d’inclusion financière (AFPI) à Sheraton Hôtel. Une rencontre qui a connu la participation d’une dizaine de gouverneurs de Banque Centrale, d’experts de la Haute finance et des représentants d’associations et d’ONG intéressés par les établissements de paiement électronique.

Le succès de ce forum a abouti à l’élection du gouverneur de la Banque centrale de la Guinée à la tête de l’AFPI pour 2 ans. Ce mandat bien rempli arrive à terme au moment où le monde est frappé par la pandémie de la COVID-19 qui freine la plupart des activités sur le plan international et chez nous. C’est dans ce cadre que la 8ème table ronde s’est tenue en visioconférence sous la forme de webinaire. Une occasion pour les gouverneurs des banques africaines de faire le bilan du passé et de jeter un regard sur l’avenir sans occulter les effets collatéraux de la pandémie. Les experts de l’AFPI ont défini aux dirigeants de l’institution  les grandes lignes de cette 8ème session basée sur leurs (les experts) recommandations, les cadres des politiques réglementaires, des coûts de transaction et l’amélioration des financements des PME en Afrique.

Dans son discours d’ouverture, le Président sortant de l’AFPI, le gouverneur de la Banque Centrale guinéenne, a remercié le directeur exécutif de l’Alliance pour l’inclusion financière et le gouverneur de la Banque Centrale de Tanzanie – qui assurait la vice-présidence – pour la qualité de l’organisation de ce webinaire.

Lounceny Nabé a indiqué que plusieurs réformes ont été menées pendant ces deux dernières années. Il a notamment cité l’adoption de documents cadres sur les paiements transfrontaliers innovants en Afrique ; l’adoption des documents liés à l’amélioration de la synergie entre la finance digitale et la micro-finance ; la formulation d’une politique sur le crédit numérique et l’opérationnalisation de la finance inclusive avec l’ouverture en février 2019 d’un bureau AFPI à Abidjan pour une meilleure proximité avec les membres sur le plan africain.

En Guinée, d’autres actions ont été menées comme la création d’un Comité de suivi des indicateurs de l’inclusion financière en vue d’une meilleure régulation du système,  l’organisation d’une série de concertation avec les acteurs concernés et la mutation de la direction de la supervision des institutions de microfinance en direction générale pour marquer l’engagement de la Guinée à développer l’inclusion financière.

Au cours de cette visioconférence  sous forme de webinaire, le gouverneur de la Banque Centrale de Tanzanie a été élu président de l’institution pour un mandat de deux ans. Le gouverneur sortant a été félicité par ses pairs pour la qualité du travail accompli et la nature des  nouveaux éléments innovants enregistrés ces deux dernières années.

Dr Lounceny Nabé s’est réjoui de cette marque d’attention et invité ses pairs à accompagner le nouveau président.

Signalons que la problématique de l’inclusion financière des groupes défavorisés tels que les jeunes, les femmes, les personnes déplacées de force et les personnes vivant avec un handicap ont été au centre des discussions. Des recommandations ont été prises à ce niveau pour élargir l’inclusion financière à toutes les couches socio-professionnelles.