Agression du journaliste Mohamed Mara : l’inspection générale de la police saisie d’une plainte de l’intéressé

0
1348
Mohamed Mara, Espace FM; GG

L’agression physique dont a fait l’objet le journaliste Mohamed Mara le samedi 16 novembre dernier ne sera pas sans conséquences. C’est du moins ce à quoi travaille notre confrère qui a saisi la hiérarchie de la police à cet effet.

Dans la plainte dont Guineenews détient une copie, le journaliste Mohamed Mara du groupe Hadafo Média, exprime sa volonté de porter plainte contre quatre (4) éléments de la compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS) N° 21. »

Dans ladite plainte, Mohamed Mara accuse ces policiers ‘’de violences volontaires, d’injures publiques et menaces’’. Des éléments, estime-t-il, sont constitutifs de ‘’manquements à la déontologie de la police »…

Mais l’avocat de notre confrère ne s’est pas contenté d’adresser la plainte de son client à l’inspecteur général des services de police du ministère de la sécurité. Selon un autre document dont nous avons reçu copie, Me. Pépé Antoine Lamah en a informé le directeur général de la police.

Une démarche administrative dont l’issue risque d’aboutir à une judiciarisation du dossier. Sauf si le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, contrairement à ce qui nous a été confié, facilitait la procédure. Surtout que Damantang Albert Camara reconnaît être informé au moins du courrier reçu par une des directions de son département.  En tout cas, « vérification faite, selon ses propres termes, il note que la même ampliation a été faite à la DGPN » (ndlr direction générale de la police nationale).