Agriculture : des fourmis rouges  en provenance du Liberia provoquent  la psychose à Lola

0
618

L’apparition de fourmis rouges nocives aux plants,  dans la préfecture de Lola  inquiète  la direction préfectorale de l’agriculture  qui  a signalé  la présence  de ces fourmis dans certaines  sous-préfectures. C’est d’autant préoccupant que si  ces fourmis   piquent   une femme enceinte,  cela peut provoquer l’avortement  chez cette dernière.

Selon  Nawa,  le directeur préfectoral  de l’agriculture, il y a deux ans  depuis que ces fourmis ont fait leur  apparition  dans la sous-préfecture de Bossou, en provenance  du Liberia.

« Elles  ont attaqué les bas-fonds  là-bas  et aujourd’hui  elles seraient arrivées dans la commune urbaine  et certaines sous-préfectures du nord de la préfecture de Lola,  et même  vers N’Zérékoré. C’est une fourmi  très dangereuse  qui attaque les gens et sa piqûre est aussi dangereuse pour les femmes enceintes. Une délégation  du département de l’agriculture  était venue ici à Lola  et nous avons exposé le problème,  et ils avaient dit qu’ils vont envoyer  des produits. Mais  jusqu’à présent, il n’y a que la plainte des paysans », dit-il.

A noter que ces fourmis  se retrouvent   dans les bas-fonds. L’alerte a d’ailleurs été donnée  par  un groupement de plus de 100 personnes  installé à Didita.

Selon notre interlocuteur,  ces fourmis  rouges peuvent provoquer un avortement en cas  de piqûre  et provoquer  des vomissements. De quoi susciter une psychose chez les populations paysannes de Lola.