Allemagme: 70ème Foire du livre de Francfort . La Guinée à l’honneur !

0
545

Si évidemment, la Georgie est le pays invité d’honneur de cette 70ème édition de la Foire, qui accueille près de 150 000 visiteurs professionnels chaque année. Avec plus de 7 000 exposants, ce sont une centaine de pays qui sont représentés a cette foire.

A travers L’association des éditeurs guinéens, L’ASSEGUI, la Guinée a fait une omniprésence de premier ordre au sein des organismes internationaux du livre, mais aussi de l’exaltation de la littérature guinéenne d’expression française par la lecture publique du livre encyclopédique « Littérature Guinéenne » au niveau de certains stands outre atlantique.

Au demeurant, une présence remarquable par le biais d’une diplomatie culturelle avenante et affinée, mais volontariste, menée par son président:

Au premier abord, elle a pris part à l’assemblée Générale de Internationional Publishers Association, ( IPA) en tant que pays observateur de cette institution millénaire. Ensuite, son président a examine avec minutie les modalités d’adhésion de la Guinée à cet organisme millénaire avec M. José Borghino, Secrétaire général de ladite organisation. Faits marquants, l’adhésion de la Guinée ne souffre d’aucune entrave et la voie royale est ouverte a L’ASSEGUI dans ce sens.

Enfin dans le cadre d’une expertise internationale, Mme Sylvie Forbin la directrice générale adjointe de l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle OMPI, s’est appuyée sur l’expérience éprouvée du représentant guinéen, à qui, elle a remis la charte du  » Cercle des éditeurs » et les conclusions du forum de Yaoundé sur  » le secteur de l’édition en Afrique et son rôle dans l’éducation et la croissance économique en Afrique ». Elle lui a solennellement confié la rédaction des textes fondamentaux relatifs au contrat d’objectif entre les Etats et les éditeurs africains. Somme toute, le cercle des éditeurs contribue à créer dans les pays en développement un secteur de l’édition viable, mondialement connecte et efficace. C’est une initiative lancée par l’OMPI car, elle vise à promouvoir le transfert de connaissances à favoriser le renforcement des compétences et a améliorer les normes professionnelles en s’appuyant sur un cadre juridique solide. De même, ce cercle se fonde sur des partenariats public-prive et sur les interactions du marche dans le cadre de plateformes informelles des parties prenantes. D’ailleurs, il contribue également à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies.