voir Plus
    dimanche, 11 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Allemagne : l’expulsion en masse des Guinéens fait rage dans le pays

    Ils sont plusieurs Guinéens, demandeurs d’asile en Allemagne, qui sont menacés d’expulsion par les services de l’immigration avec la facilitation des autorités guinéennes. L’expulsion des Guinéens en situation irrégulière fait suite à un accord signé en 2018 entre le gouvernement guinéen et l’Etat fédéral allemand. Cet accord avait été approuvé à l’époque par l’Assemblée nationale dirigée par Claude Kory Kondiano, nous apprend-on.
    Aïssatou Cherif Baldé, présidente de la structure Guinea Solidaire Organisation basée en Allemagne apporte des précisions « Les services de l’immigration ont fait appel au service d’une délégation de deux personnes venues de la Guinée pour faciliter l’identification des Guinéens en vue de leur expulsion. Ils sont Mahamed Lamine Camara du ministère des Affaires étrangères et Mohamed Lamine Keita du ministère de l’Administration du territoire. Ils sont à la charge des autorités allemandes. Ils reçoivent une commission de 100€ par jour. La période d’identification des Guinéens pour le rapatriement est de Octobre 2020 à mars 2021. Les services de l’immigration invitent par courrier les demandeurs d’asile de passer devant la délégation qui à travers un questionnaire identifie les intéressés. Par la suite, pour tout ceux qui sont identifiés, la délégation guinéenne delivre un laissez-passer aux services de l’immigration pour faciliter leur rapatriement. Ainsi, les agents se rendent très tôt à l’aube au domicile des mis en cause pour les interpeller de force et les embarquer vers les centres de détention où ils vont attendre leur vol. Pire aussi, la délégation a remis 100 laisser-passer vierges aux services de l’immigration pour leur permettre d’expulser le maximum de Guinéens. Cette manière est illégale. Car seul l’ambassade doit identifier ses citoyens. Actuellement, beaucoup sont en détention et attendent d’être rapatriés. Vu la situation du pays, on ne doit pas rapatrier quelqu’un en Guinée. Car les conditions ne sont pas réunies pour bien vivre en Guinée. Les droits de l’homme ne sont pas respectés. Le chômage est galopant. Plusieurs familles en Guinée sont à la charge des personnes menacées d’expulsion » explique t-elle.
    Certains contactés par Guinéenews © ont préféré quitter l’Allemagne pour un autre pays d’Europe.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE