Alpha Barry, le ministre des AE du Burkina: «cette 50ème édition est placée sous le signe du panafricanisme»

février 25, 2019 4:24

La 26ème édition du plus grand festival de cinéma africain, le FESPACO (Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou) a été lancée en grande pompe le samedi 23 février au stade municipal de Ouagadougou, capitale du Burkina Faso.

Placé sur les fonts baptismaux en février 1969, le FESPACO célèbre cette année les 50 ans de sa création.

Contrairement aux années précédentes, le stade municipal de Ouagadougou a drainé moins de monde. Néanmoins une dizaine de milliers de personnes ont fait le déplacement pour être parmi les témoins privilégiés de cette 26ème édition du FESPACO qui marque les 50 ans de ce grand rendez-vous du cinéma africain. Près d’une cinquantaine de délégations dont 5000 professionnels du cinéma et 1000 journalistes sont présents. Sans oublier ces nombreux spectateurs venus du monde entier.

Mais pour le ministre Burkinabé des Affaires Etrangères Alpha Barry, les 50 ans du FESPACO n’est pas une affaire du Burkina Faso. C’est une affaire de toute l’Afrique. La preuve, dit-il, en 25 éditions, il n’y a eu que deux lauréats burkinabé.

«Tous les autres lauréats viennent d’autres pays. Donc, c’est le sérieux du festival, le sérieux de la culture. Nous avons voulu célébrer le panafricanisme à travers la présence de l’Union Africaine et du président de la commission, Moussa Faki Mahamat. Cette année, il y aura le prix de l’Union Africaine qui va être remis à la clôture avec une délégation de l’Union Africaine qui va venir. 50 ans du FESPACO, c’est la fête de l’Afrique. Car après la Coupe d’Afrique des Nations de Football, c’est la plus grande fête en Afrique», a affirmé le Chef de la diplomatie Burkinabé.

A l’occasion de cette 26ème édition, il faut souligner que plus de 160 films seront projetés et plusieurs prix seront décernés dont le prestigieux ‘’Etalon de Yennenga’’ qui récompense le meilleur long métrage.

Ils sont une vingtaine de films qui sont en compétition pour s’adjuger cette plus haute marche  du podium du FESPACO. Qui sera lauréat de cette 26ème édition? Réponse, le 2 mars prochain

Depuis Ouagadougou, Bangaly Steve Toure pour Guinéenews