Alpha Condé à propos de la polygamie : « J’ai dit aux députés que s’ils modifient je ne signerai pas »

0
2298
L’Assemblée nationale a adopté samedi 29 décembre 2018 le Code civil révisé. Ce Code instaure le régime de choix entre la monogamie et la polygamie. En termes clairs, l’homme peut se marier à plusieurs femmes s’il le désire, mais en mentionnant cela lors de la célébration du premier mariage devant l’état-civil. Jusque là, la polygamie n’était pas autorisée, mais elle restait pratiquée largement dans le pays.
L’instauration de ce régime de choix vise donc à légaliser une pratique longtemps suivie en Guinée. Car avoir plusieurs épouses était contraire à la législation guinéenne. Mais aujourd’hui, la question que beaucoup se posent, c’est celle de savoir si le président Alpha Condé va promulguer ce Code civil révisé. On rappelle ici que le 10 mai dernier, lors d’une rencontre qu’il a eue avec les communicateurs traditionnels et des chefs religieux, Alpha Condé a dit clairement qu’il ne promulguerait pas le Code civil qui autoriserait la polygamie en Guinée. Voici ce qu’il avait dit ce jour-là : « J’ai dit en conseil des ministres, on a actuellement un débat au parlement qui m’oppose aux députés. Vous savez que depuis 1960, en Guinée c’est la monogamie. Mais comme beaucoup de ministres, députés sont polygames, ils veulent modifier [le Code civil]. Je dis que je n’accepterai pas. Comment la Guinée peut dire monogamie en 1960 et en 2018 dire polygamie ? Ce sera extrêmement grave. Mais d’autant plus que ce n’est pas respecté, donc je dis aux députés s’ils modifient je ne signerai pas. On peut garder la monogamie, mais là vous continuez [la polygamie] puisque vous ne respectez pas. Mais comment les gens peuvent comprendre que la Guinée dise monogamie en 1960 et qu’aujourd’hui on parle de polygamie, 60 ans près? Il faut que je dise ça aux députés et à mes amis. »
Après l’adoption du Code civil par les députés, les regards sont désormais tournés vers Sékhoutouréya pour sa promulgation. Sept mois après sa déclaration, Alpha Condé pourra-t-il-il donc changer d’avis ? On le saura dans les jours à venir.