Alpha Condé à Washington : les militants du FNDC-USA manifestent contre le 3eme mandat

septembre 11, 2019 8:27

Dans sa communication, l’ambassadeur de Guinée, à Washington avait annoncé que le président Alpha Condé allait avoir des rencontres avec le département d’Etat américain ce mercredi 11 septembre 2011. La branche américaine du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a prévu de faire une manifestation de protestation contre le troisième mandat ce-jour. Mais en réalité, c’était de la diversion qu’a faite Kerfala Yansané puisqu’aucune rencontre n’était prévue pour le président et sa suite ce mercredi 11 septembre 2019. Guineenews© a consulté le programme du département d’Etat sur son site Internet. Effectivement, dans ce programme en date du 11 septembre 2019, aucune rencontre n’était prévue avec la délégation guinéenne. Ce qui fait que la manifestation du FNDC-USA, avec une faible mobilisation n’a eu aucun effet !

« On leur a joué un coup en faisant croire que le président avait des rencontres planifiées au département d’Etat ce mercredi 11 septembre 2019. Mais en réalité, le président et nous-mêmes, nous-nous reposons tranquillement dans nos hôtels ce-jour n’ayant aucune activité à faire. Ils ont donc manifesté dans le vide car il n’y a aucun répondant. Et demain, nous allons poursuivre nos rencontres », a affirmé un membre de la délégation guinéenne au téléphone de Guineenews©.

Pour sa part, le FNDC estime que son message est passé puisque les membres de la délation guinéenne qui se sont pointés ont été hués par la foule et ont fui.

« L’équipe du FNDC-USA a eu le privilège de délivrer son message aux autorités américaines contre le putsch constitutionnel amorcé par Alpha Condé et son gouvernement en Guinée. Ils étaient nombreux ce mercredi 11 septembre 2019 à répondre à l’appel de mobilisation devant le département d’Etat américain. Le mot d’ordre fut le même que celui de Conakry : Pas de modification de la constitution, pas de négociations, pas de dialogue possible avant le scrutin présidentiel de 2020. « Alpha Condé, zéro » ; Alpha Condé no more » ; « No third terms », furent entre autres des slogans scandés par les manifestants plus motivés que jamais en voyant les membres de la délégation guinéenne venus pour répondre présent à leur rendez-vous. La résistance ne se fit pas pour un long moment face aux manifestants contre Alpha Condé et son clan vers une présidence à vie…», a témoigné Kadija Diallo, membre du FNDC-USA, à Guineenews©.

Le président Alpha Condé a mandaté son premier ministre Kassory Fofana pour piloter les consultations sur l’organisation des élections et les grandes questions concernant un projet d’une nouvelle constitution. Ce dernier a fait un discours d’orientation dans le cadre de ces concertations avec toutes les forces vives de la nation. Mais, le FNDC qui regroupe les principaux partis de l’opposition et une frange de la société civile a rejeté ce type de dialogue.